Sonia Lagarde, nouvelle présidente de l’Association française des maires

politique
Sonia Lagarde
©NC La1ère
Sonia Lagarde, maire de Nouméa s'installe à la tête de l’Association française des maires de Nouvelle-Calédonie. Elle succède ainsi à Georges Naturel, maire de Dumbéa.

L’annonce est tombée aujourd’hui. La maire de Nouméa, Sonia Lagarde, a été élue présidente de l’Association française des maires de Nouvelle-Calédonie (AFM). Lors de l'assemblée générale de la structure qui a eu lieu ce matin, elle a été élue à six voix contre cinq. Sonia Lagarde remplace ainsi Georges Naturel qu'elle a tenu à remercier pour le travail accompli. "Il y avait une légitimité sur ma candidature. Ça fait neuf ans maintenant que je suis vice-présidente de l’AFM et donc je crois que le temps était venu de changer de président. Ça s’est passé le plus normalement du monde, sans heurts", a-t-elle indiqué. 

Interrogé sur le possible lien entre son élection et la recomposition du camp loyaliste au Congrès, Sonia Lagarde a répondu par la négative. "Pas du tout. Je ne m’inscris dans aucune querelle. Je ne trouve pas que le temps est aux disputes. Il est plutôt à essayer de faire l’union."

Problématiques d'urbanisme et code des communes

Sonia Lagarde a énoncé ses priorités en tant que présidente. "On pourrait essayer d’établir un financement beaucoup plus serein que celui qu’on a. Chacun sait que les communes sont confrontées à un manque de ressources de plus en plus crucial", a-t-elle souligné. Elle souhaite aussi travailler sur les problématiques d'urbanisme et sur le code des communes de la Nouvelle-Calédonie. "Je pense qu’il y a un vrai travail de toilettage à faire à l’aube d’un statut nouveau qu’il faudra trouver pour la Nouvelle-Calédonie. C’est bien que les maires fassent des propositions et amènent des solutions", a-t-elle poursuivi. Sans compter le travail qui consiste à unifier les maires du territoire. 

Ecoutez Sonia Lagarde, interrogée par Claude Lindor :

©nouvellecaledonie