Toussaint : les cimetières à l’heure du Covid

religion
Toussaint covid cimetière Dumbéa
©Alix Madec et Nathan Poaouteta
Alors que la Nouvelle-Calédonie pleure ses morts du Covid et que les familles ne peuvent pas accompagner leurs défunts, les célébrations de la fête de la Toussaint et du jour des Morts paraissent compliquées en ces temps de confinement. D’autant que les cimetières restent dans certains cas fermés.

Préparer la Toussaint cette année, en pleine épidémie de Covid, n’aura jamais été aussi complexe et parfois même impossible pour certaines familles, notamment à Nouméa et à Païta. Dans ces communes, les cimetières restent fermés pour éviter les rassemblements et à cause du confinement strict qui est en vigueur ce week-end. Dans d’autres communes, les règles étaient plus souples. 
A Dumbéa, la mairie avait décidé de laisser le cimetière ouvert ce samedi matin.
Yoann Lecourieux, 1er adjoint au maire de Dumbéa, s’en explique au micro d’Alix Madec 

Cimetière Dumbéa itw Yoann Lecourieux


Le reportage à Dumbéa d’Alix Madec 

Reportage radio cimetière Dumbéa

Des habitudes bouleversées

Au Mont-Dore et à Dumbéa, les cimetières sont restés accessibles jusqu’à 14 h. Mais il reste que le confinement bouleverse des habitudes sociales et religieuses. Au cimetière du Calvaire à Dumbéa, les familles ont fait comme elles ont pu pour honorer comme il se doit leurs morts. 
Beaucoup ont profité des derniers jours pour venir nettoyer ou repeindre les tombes et les fleurir. 
Tout en haut du cimetière, il y a aussi de nouveaux trous, creusés à la hâte, les uns à côté des autres. Un rappel dur et cru que la réalité, quelquefois, supplante le sacré et le recueillement.
Le reportage de Nathan Poaouteta et Claude Lindor 

©nouvellecaledonie


A noter que ce lundi 1er novembre pour la Toussaint, tous les cimetières seront fermés en raison de la crise sanitaire.