Trophées du sport : Thomas Goyard élu sportif de l'année 2021

windsurf
Thomas Goyard JO argent
Thomas Goyard, Calédonien né en Martinique, ramène la médaille d'argent sur le Caillou. ©Fédération française de voile
Le CTOS et le monde sportif de Nouvelle-Calédonie ont décerné ce lundi 29 novembre le titre de sportif calédonien de l'année 2021 à Thomas Goyard, vice-champion olympique en planche à voile. De leur côté, Cassidy Charbonnier (handball), Océane Tessier (cyclisme) et Jean-Claude Robin (natation) remportent respectivement les titres d'espoir, de l'exploit et de l'encadrant de l'année.

Après une édition 2020 annulée à cause de la crise sanitaire, les Trophées du sport a fait son retour cette année pour un palmarès de très haut niveau.

Sportif de l'année : Thomas Goyard, le voileux d'argent

C'était en juillet dernier à Tokyo, Thomas Goyard, 29 ans, écrit une des plus belles pages de l'histoire du sport calédonien. Engagé dans la compétition de planche à voile RS:X, il décroche la médaille d'argent aux Jeux olympiques. Sur le plan d'eau d'Enoshima, au sud de Tokyo, il intègre le club très fermé des Calédoniens médaillés olympiques aux côtés de Robert Chefd'hotel (athlétisme) et Laurent Gané (cyclisme). Il devient également le premier Cagou à monter sur un podium olympique dans une discipline individuelle. Désormais, Thomas Goyard fait face à un nouveau défi : celui d'obtenir une qualification pour les Jeux de Paris en 2024. Pas facile puisqu'il va devoir changer de catégorie et passer de la RS:X au IqFoil, nouvelle planche olympique.

Espoir de l'année : Cassidy Charbonnier, de Dumbéa à l'équipe de France

Handball : Cassidy Chambonnier
Cassidy Chambonnier lors du match en quart de finale remporté contre l'Allemagne (25-21) ©Pôle Espoir Handball Féminin

Parler de Cassidy Charbonnier, c'est d'abord parler d'une famille passionnée de handball. Avec des parents impliqués dans le club de Dumbéa et la sélection, la joueuse a été biberonnée à la petite balle. Ce n'est donc pas une surprise de la retrouver à un si haut niveau. Capitaine de l'équipe de France de moins de 19 ans, la Calédonienne a décroché, au mois de juillet, la médaille de bronze lors de l'Euro après une victoire face à la Suède en petite finale (30-29). Les Bleuettes comptaient d'ailleurs à ce moment une autre Calédonienne : Nora Folituu.

Encadrant de l'année : Jean-Claude Robin, au service de la natation

On pourrait récompenser Jean-Claude Robin d'être le père de Charlotte Robin, l'une des meilleurs nageuses de ces dernières années, mais l'implication de cet homme dans la natation calédonienne va bien plus loin. Président du cercle des nageurs calédoniens entre 2004 et 2014, il devient ensuite président de la ligue calédonienne. À la tête d'une fabrique de champion, c'est sous sa présidence que vont éclore des jeunes talents dont la figure de proue est Maxime Grousset, quatrième du 100 m des Jeux olympiques en juillet dernier.

Exploit de l'année : Océane Tessier et ses trois médailles nationales

Au Tour d'Elles 2019, tour cycliste féminin, Océane Tessier
©Au Tour d'Elles

Petite surprise dans la seule catégorie ouverte au vote du public. Les votants n'ont retenu ni le titre de champion du monde IqFoil de Nicolas Goyard, ni la 4e place du 100 m nage libre de Maxime Grousset lors des Jeux olympiques. C'est Océane Tessier qui remporte le suffrage grâce à ses trois médailles acquises à Bourges en août lors des championnats de France de cyclisme sur piste. En bronze au scratch et en argent lors de la course à l'élimination, elle a également remporté le titre lors de la poursuite par équipe avec son club de l'Auber93. C'est la première fois qu'une cycliste calédonienne décrocha la tunique tricolore en cyclisme sur piste. En 2022, la Cagoue va prendre une autre dimension encore en passant professionnelle dans son équipe.

©nouvellecaledonie