publicité

L'UC en comité directeur à Bourail pour préparer le référendum

Le 3ème comité directeur de l’Union Calédonienne s’est tenu ce samedi à la maison commune de la tribu d’Azareu à Bourail. Dans son discours, Daniel Goa, le président du parti, a mis l’accent sur le renforcement du travail de terrain pour préparer 2018.

© NC1ère/Natacha Cognard
© NC1ère/Natacha Cognard
  • Jeannette Peteisi (CM)
  • Publié le , mis à jour le
L’Union Calédonienne tenait son comité directeur ce samedi à Azareu sur Bourail. Le 3ème de l’année, après Pouébo et Païta. Il était question d’évoquer le corps électoral, les élections nationales et le référendum 2018.
Une centaine de personnes étaient présentes. Des délégués, les présidents des comités locaux, les commissaires généraux et les politiques.
 
Après la cérémonie coutumière et le lever de drapeau, Daniel Goa, le président de l’Union Calédonienne a fait son discours. Un discours qui rappelait les temps forts du parti. Il a tenu à saluer les acteurs engagés de l’UC depuis 1947, date à laquelle sont nées les deux associations UICALO et ACLF, par qui l’UC de Maurice Lenormand est née.
Daniel Goa a également souligné l’attitude de certains responsables  politiques lors des législatives, « qui n’ont pas eu de scrupules à remettre en question leur propre signature et le processus de l’Accord de Nouméa. Dans ce brouhaha électoraliste, tout a été permis, cette haine injustifiée pour semer la terreur ne doit pas être répandue »
Pour le président de l’Union Calédonienne, il faut maintenant privilégier le terrain et encourager le dialogue pour arriver au destin commun.
Le reportage de Jeannette Peteisi 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play