publicité

Volley-Ball : Fetuao Tangopi, pas très loin de la Coupe d'Europe

La jeune joueuse d'Ouvéa vient de terminer 2e d'un tournoi international avec l'équipe de France moins de 16 ans. Pas suffisant pour jouer la prochaine Coupe d'Europe, mais une très belle première expérience en bleu. Elle nous raconte cette histoire. 

Fetuao Tangopi (assise en bas à gauche) célèbre la victoire sur les Pays-Bas qui offre la 2e place à l'équipe de France U16 © VC Harnes
© VC Harnes Fetuao Tangopi (assise en bas à gauche) célèbre la victoire sur les Pays-Bas qui offre la 2e place à l'équipe de France U16
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le

Du pôle à la sélection nationale


C'était son premier regroupement en équipe de France. Une semaine de stage dans le nord de la métropole, à Harnes, puis un tournoi qualificatif pour la Coupe d'Europe U16 du 5 au 12 janvier dernier, dans cette même commune. Face aux petites bleues, cinq autres sélections nationales : l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, les Pays-Bas et le Portugal. Chez les tricolores, Fetuao Tangopi se retrouve aux côtés de joueuses issues des équipes jeunes de clubs professionnels de Ligue A. Clara Bal porte les couleurs de Chamalières, Maéva Schalk, celles du Cannet. De son côté, la volleyeuse de Iaaï vient d'un pôle basé en Auvergne. Elle raconte :
 

"Je suis en seconde au Lycée Murat d'Issoire, et je fais partie du Centre Permanent d'Entraînement, où l'on s'entraîne tous les soirs après les cours, de 17h10 à 19h00, du lundi au jeudi. La semaine, je reste à l'internat du lycée. Et le week-end, je joue dans le club d'Issoire.

J'ai été sélectionnée par l'équipe de France après les mini-interpôles organisés à Issoire". 

 
Fetuao avec le Centre Permanent d'Entraînement d'Issoire (n°6) © Centre Permanent d'Entraînement d'Issoire
© Centre Permanent d'Entraînement d'Issoire Fetuao avec le Centre Permanent d'Entraînement d'Issoire (n°6)


3 matchs internationaux !


Elle se retrouve donc dans ce collectif France pour une compétition WEVZA, du nom de l'association régionale de volley-ball d'Europe de l'Ouest. Les matchs s'enchaînent dans le Pas-de-Calais. Fetuao en participe à plusieurs au poste de réceptionneuse-attaquante. Les tricolores dominent les Portugaises 3-0, les Allemandes 3-1, puis connaissent un match plus serré contre l'Espagne (3-2).
Au tournoi WEVZA d'Harnes avec l'équipe de France U16 (n°14 agenouillée) © Ville d'Harnes
© Ville d'Harnes Au tournoi WEVZA d'Harnes avec l'équipe de France U16 (n°14 agenouillée)
La première place du classement - et la qualification pour la Coupe d'Europe de la catégorie en juillet prochain - se joue face aux Belges, qui finissent par l'emporter en quatre manches : 25-18, 20-25, 25-15, 25-23. Le rêve s'envole, mais il faut terminer en beauté, et s'offrir la deuxième place du tournoi. Ce sera chose faite contre les Néerlandaises battues en cinq sets ! Explosion de joie à la fin du match (à revivre ci-dessous). 
Le match France - Pays-Bas.
Le match France - Pays-Bas.  -  Facebook  -  VC Harnesien
  

"Pendant la compétition, je n'étais pas titulaire. Je suis rentré dans trois des cinq matchs. Le niveau était haut pour moi, mais ça va, j'ai réussi à suivre le rythme.

Les Belges ? c'était très fort. Elles se voient et s'entraînent ensemble depuis qu'elles ont 11 ans, alors que nous, on ne se voit que rarement. Mais le match était bien. On a monté le niveau de notre jeu. On avait juste à faire ce qu'on savait faire, et ne rien faire d'autre, mais c'était bien".


"J'espère que ça ne va pas s'arrêter là"


La Calédonienne termine son premier tournoi international sur la deuxième marche du podium. Et elle aura peut-être l'occasion d'aller encore plus loin à l'avenir. L'équipe de France des moins de 16 ans jouera un dernier tournoi qualificatif pour la Coupe d'Europe du 25 au 28 avril prochain. Fetuao espère bien être du voyage :
 

"C'était mon premier stage, et ma première compétition avec les bleues. Et franchement, c'était une très bonne expérience avec elles. J'espère que ça ne s'arrêtera pas là pour moi, mais que c'est le début d'une longue carrière".

 

La joie des petites bleues et de Fetuao, au premier plan, survêtement blanc à la taille. © Ville d'Harnes
© Ville d'Harnes La joie des petites bleues et de Fetuao, au premier plan, survêtement blanc à la taille.


Que de chemin parcouru par les soeurs Tangopi !


En attendant la suite, on peut saluer ce que cette fille d'Ouvéa, mais aussi sa soeur, ont accompli. D'île en île, jusqu'en métropole, en équipe de France pour l'une, dans un club de première division pour l'autre, les Tangopi prennent la digne relève des soeurs Kohnu.
Fetuao rafraîchit la mémoire sur son parcours et celui de Luawé, son aînée :
Luawé Tangopi avec le n°10 du pôle d'Issoire sur les épaules. © Pôle d'Issoire
© Pôle d'Issoire Luawé Tangopi avec le n°10 du pôle d'Issoire sur les épaules.
 

"On a commencé ensemble à Ouvéa, puis en 4ème, ma soeur a intégré le pôle de Lifou. Je suis resté en 6ème à Iaaï et en 5ème, j'ai moi aussi rejoint ce pôle.

Ensuite, Luawé est partie en France pour rentrer dans un autre pôle, celui d'Issoire. Et l'année qui a suivi, je suis venue à mon tour. Avec ma soeur, on a joué ensemble en 2018, et c'était trop bien. On était toute les deux dans le club d'Issoire. Mais cette année, elle est à Chamalières.


Chamalières, avant-dernier de Ligue A féminine (1ère division), où Luawé a déjà connu les honneurs de la presse. Et accepté de se présenter dans une vidéo du club
Luawé Tangopi sous les couleurs de Chamalières.
Luawé Tangopi sous les couleurs de Chamalières.  -  Youtube  -  Agence Kinic

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play