Week-end de quête à la Croix-Rouge

solidarité
Quête Croix-Rouge
©NC 1ère
Les troncs sont de sortie, ce samedi et dimanche, dans l'agglomération de Nouméa, à l’occasion des journées nationales de la Croix-Rouge. Le premier jour de quête a permis de récolter 520 000 francs pour financer les actions de l’association. Reportage. 
 
Chasubles blanches et rouges, troncs à la main, cinq bénévoles de la Croix-Rouge arpentent les allées du marché de Nouméa. Les passants sont nombreux, mais les sollicitions aussi. A trois semaines du référendum, les partis politiques ont fait le déplacement, deux autres associations caritatives sont également présentes….  Mais pas de quoi entamer l’enthousiasme de Jean-Pierre. « C’est vrai qu’on a un peu de concurrence aujourd’hui, mais bon ça fait partie du jeu. Le Calédonien, il donne sans problème. Chaque année, ça marche très bien. »
 

Solidarité et générosité 

Des calédoniens généreux comme Marco, pour qui donner va de soi « si on a, on peut donner un peu, et beaucoup de gens ont beaucoup de gens peuvent donner. Le partage, c’est important ». Ou comme cette dame, qui avoue tout de même avoir ses préférences. « Les pompiers sont un peu mes chouchous. Mais dès que je vois, la Croix-Rouge, je n’hésite pas non plus. »
 

Des dons très attendus 

La quête est un événement majeur pour la Croix-Rouge, ses 150 bénévoles et ses 60 salariés. Car comme l’explique Sandrine Buffeteau, présidente de l’association, sans quête pas d’action. Elle concerne notamment « l’action sociale, solidaire, l’entretien des boutiques, parfois des colis alimentaires, l’action prison-justice, la recyclerie et surtout l’urgence et le secourisme,  en cas de catastrophe, en cas de cyclone… Nous intervenons directement et là tout est financé par la quête. » 
Les journées nationales se termineront la semaine prochaine avec la grande braderie annuelle. La quête, elle, se poursuit aujourd’hui. 

A écouter, le reportage radio de Charlotte Mannevy

Quête Croix-Rouge

Les Outre-mer en continu
Accéder au live