Vol de métaux, le phénomène touche la Polynésie

faits divers
vol de metaux
©POlynesie 1ere
S'il n'est pas nouveau en métropole, au fenua il prend de l'ampleur. Revendus 200 francs le kilo pour le cuivre ou 50 francs le kilo pour l'aluminium, les produits non ferreux deviennent source de revenus pour des personnes sans emploi.
Pour la brigade de sureté urbaine elle est source d'ennuis. 3 plaintes pour vol ont été déposées en moins de trois mois. Elle lutte désormais contre une probable montée de trafic de métaux. Jeanne PHANARIOTIS, Jacques DAMOUR.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live