publicité

Nouveau projet pour le club med de Moorea?

Douze ans après la fermeture de l'hôtel, le pays s'intéresse de nouveau au terrain situé à Haapiti.

le bord de plage et le motu du club med © H. YIENG KOW
© H. YIENG KOW le bord de plage et le motu du club med
  • Par Heidi Yieng Kow
  • Publié le
Geffri Salmon en a parlé lors de sa visite du salon Top résa à Paris: le pays "souhaiterait redonner une dimension culturelle, une dimension environnementale, et humaine" au tourisme polynésien. "Et ce, notamment au travers d'aménagements avec la création de zones touristiques telles que le Mahana Beach ou, sur Moorea, la reprise de l'ex club Méditerranée". Mais entre les souhaits, il faut souvent pas mal de discussions et de négociations. Ainsi sur place, certains propriétaires de l'ex-terrain où se situait l'hôtel autrefois attendent les propositions. Plusieurs ont ainsi été approchés par la présidence du pays pour une première discussion, mais il faudra surtout fédérer les 28 propriétaires qui se partagent les 15 hectares.

Louer ou vendre?
Beaucoup hésitent d'ailleurs entre vendre et louer leur terrain. Il faut dire que la situation de ces terrain, en bord de mer, non loin des ilôts, avec une plage blanche paradisiaque poussent plus les propriétaires à ne pas vendre. D'autres au contraire se retrouvent avec un terrain qu'ils ne peuvent pas entretenir, notamment lorsqu'ils possèdent toujours des bungalows de l'ex club méditerranée... dont beaucoup sont aujourd'hui complètement en ruine.
hangar de l'ex club med à l'abandon © H.YK

Nouveau souffle économique.
Mais pour les gérants des boutiques, et commerces proches, cet intérêt du gouvernement suscite une nouvelle lueur d'espoir.
Il faut dire que depuis la fermeture de l'hôtel le 31 décembre 2001, suivie par la crise économique; le secteur de Haapiti a beaucoup souffert, avec un déplacement des populations vers le secteur de Maharepa.
Si un nouveau projet hôtelier ou touristique pouvait voir le jour, ce serait certainement une bouffée d'air frais pour le district et pour la vie économique de l'île soeur.
Un projet sur lequel nous reviendrons certainement à l'avenir.

© HYK
© HYK


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play