polynésie
info locale

L'émouvant hommage aux victimes des attentats

hommage
hommage aux victimes des attentats
Un hommage national a eu lieu en France deux semaines après le terrible attentat de Paris. La cérémonie s'est déroulée aux Invalides. ©Outremer 1ère
130 personnes décédées, 350 autres blessées... La France a rendu un vibrant hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. Parmi elles, deux avaient des liens avec les départements d'Outremer. Ils s'appelaient Anne Cornet-Guyomard et Jean-Jacques Kirchelm
La cérémonie s'est ouverte sur une Marseillaise interprétée par la garde républicaine... Devant les centaines de familles et les blessés de ces terribles attentats, installés sur la vaste tribune de 2 650 places érigée dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides. Seul sur une petite chaise isolée, François Hollande, leur a fait face. A ses côtés, son gouvernement, les responsables politiques, le corps diplomatique et des représentants des services de secours et de police en uniformes intervenus lors des attentats.

Le nom et l'âge de 129 des 130 victimes tuées dans les attentats du 13 novembre (une famille a souhaité conserver l'anonymat) ont été égrenés un à un, devant une assistance debout et dans un silence glacial. Ce fut l'un des moments les plus bouleversants de la cérémonie.

hommage attentat
Parmis les 130 victimes, deux avaient un lien avec les Outremer ©Outremer 1ère

Le président de la République, François Hollande, a prononcé un discours empreint de sobriété en mémoire des disparus...Deux avaient des liens avec les départements d'Outremer. Ils s'appelaient : Anne Cornet-Guyoamrd et Jean-Jacques Kirchelm


Les chanteuses Yael Naim, Camélia Jordana et Nolwenn Leroy, ont interprété Quand on n'a que l'amour de Jacques Brel. La cantatrice Natalie Dessay a ensuite entonné "Perlimpinpin", la chanson de Barbara, accompagnée au piano par Alexandre Tharaud.
Publicité