Municipales 2020 : les forces en présence dans les communes de Tahiti

élections
2020 sera une nouvelle année électorale
Les élections municipales en Polynésie sont prévues les 15 et 22 mars.
Les inscriptions sur les listes devront être déposées au plus tard le 7 février et les candidatures le 27 février.

Marie-Christine Depaepe propose un 2e tour d’horizon des forces politiques en présence - à ce jour - dans les communes rurales de Tahiti et à Moorea.

À Paea, Jacquie Graffe, réélu depuis 1983, fera face à son 1er adjoint Jean-Claude Hapaairai, président de la fédération communale du Tapura. Il conduira la liste « Te ora api no Paea ». À ses côtés : Teipo Teaha et Yvette Temauri. Les 3 adjoints sont échaudés par la pression mise sur leurs têtes par le tavana qui aura tenté de les débarquer, de les démettre de leurs fonctions au sein de l’équipe municipale. Antony Geros, le numéro 2 du parti indépendantiste est le candidat de l’union « amuitahiraa » Tahoeraa-Tavini.

À Papara, il y a foule ! Putai Taae avait reçu le soutien du Tapura pour sa future liste « A here ia Papara » mais il est depuis sous le coup d’une inéligibilité de 2 ans suite à sa condamnation dans l’affaire de l’association « Taatira ia ora Papara ». Qu’à cela ne tienne : le maire sortant placera les siens, «  ses feti’i », sur sa liste.
Béatrice Peyressaguet est candidate à l’élection ce jeudi. Le sera-t-elle aussi pour les municipales ? Rien ne le dit pour l’heure.

Les candidats déclarés :
-         L’ancien maire de Papara Bruno Sandras, président de Ia hau noa est le candidat officiel du Tahoeraa
-         Médéric Tehaamatai, 6ème adjoint est le candidat officiel du Tavini
-         L’ex-Tavini Michel Snow mènera une liste « ouverte » « Te avei’a api »
-         Le Tahoeraa Clément Legayic, une liste sans étiquette «  Papara to’u fenua »
-         Heia Teina fait le choix aussi d’une liste apolitique
-         Tout comme Christophe Holozet, le président du popoti surf club, pour «  O Papara Nui »

Cette interrogation : la ministre et représentante Tapura Christelle Lehartel sera-t-elle aussi candidate ? « Les municipales, on en reparlera plus tard » avait t-elle déclaré à la rentrée des classes lors d’une visite dans les écoles de Papara. Depuis, silence radio.

À Teva I Uta : l’entente est scellée entre les bleus et les orange. Tête de liste : l’ancien député, ministre et ancien maire délégué de Papeari, Jonas Tahuaitu. À ses côtés : l’ancienne mairesse Tina Cross.

À Taiarapu-est, le maire sortant Tapura Antony Jamet pourrait bien avoir à faire avec la représentante Tapura et ancien maire de la commune Béatrix Lucas. L’union bleue-orange fait son nid.

À Hitia o tera, c’est le combat des chefs. Le maire Dauphin Domingo, ex apparenté UPLD et le représentant Tapura, ancien maire de Papenoo, Henri Flohr, se disputent la tête de le liste. Un terrain propice à une union sacrée de l’opposition.

Même scénario à Moorea. Deux poids lourds sont dans l’arène. L’actuel maire ex-Tahoeraa Evans Haumani et John Toromona, maire délégué d’Afareiaitu, président de la commission permanente à Tarahoi mais aussi président de la fédération Tapura de l’île sœur. Le Tahoeraa et le Tavini sont toujours en négociation. L’indépendantiste Christiane Kelley pourrait bien être « leur » tête de liste. Jacques Atiu, présentera lui, une liste sans étiquette politique. Sur l'île soeur, il y a 9 listes.

Tour d'horizon


Le prochain conseil politique du Tapura Huiraatira en charge d’arbitrer pour les municipales est programmé jeudi 9 janvier. Jeudi, nous vous proposerons un coup de projecteur sur le nouveau mode de scrutin pour ces élections municipales. Un nouveau mode de scrutin qui fait suite à la réforme du code électoral adoptée en décembre 2016, par le Parlement.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live