L'Académie française a tranché : c'est LA Covid

éducation
académie française
L'académie française
Gardiens sourcilleux du bon usage de la langue française, les académiciens ont tranché : c'est LA Covid. Et la raison est simple : avec un acronyme, c'est le genre du noyau qui s'impose, ici, "la maladie" ("coronavirus disease). Explications.
Si c'est bien "le coronavirus", il faut en revanche dire "la Covid". L'Académie française a tranché et ce, malgré les usages depuis le début de cette pandémie. En fait, tout est une histoire de noyau...Et l'Académie est dans son rôle en rappelant les règles élémentaires de grammaire.
 

La maladie du coronavirus

Covid-19 est un acronyme d'origine anglaise : "coronavirus disease", qui pourrait se traduire par "maladie du coronavirus". La règle en langue française veut que l'accord se fasse en fonction du genre du noyau. Ici, la maladie est donc féminin. Les Académiciens sont donc formels : c'est bien la Covid-19.
De même que l'on dit "la" DGEE (acronyme de la « Direction Générale de l'Education et des Enseignements ») ou "le" PGEM (acronyme de Plan de Gestion de l'Espace Maritime).

Au Québec, bastion francophone d’Amérique du Nord, le mot Covid est utilisé au féminin.
 

"L'usage fait loi"

Pourtant, "l'usage fait loi" ont coutume de dire les linguistes. « Pourquoi l’emploi si fréquent du masculin le Covid 19 ? », s’interroge l’Académie française. « Parce que, avant que cet acronyme ne se répande, on a surtout parlé du coronavirus, groupe qui doit son genre (…) au nom masculin virus. Ensuite, par métonymie, on a donné à la maladie le genre de l’agent pathogène qui la provoque », répond-elle.
 

"Distanciation sociale" : peut mieux faire

L'Académie française n'apprécie guère non plus le terme de "distanciation sociale", une traduction de "social distancing". «Distanciation », explique l’Académie, désigne dans son sens premier « le refus de se mêler à d’autres classes sociales ». Elle suggère donc plutôt « respect des distances de sécurité », « distance physique » ou « mise en place de distances de sécurité ».

On attend désormais que l'Académie française se penche sur le mot "déconfinement", absent de tous les dictionnaires.
 

Et en tahitien ?

En tahitien, le fare vanaa, fermé pendant le confinement, n'a pas encore tranché. A l'usage, on emploie tantôt le terme te ma'i tirotirotirotiro corona, tirotiro covid19, ou encore tirotiro koviri.
Selon les linguistes de la cellule de crise Covid-19, il faut dire "tirotiro corona" lorsque l'on parle du virus, ou "ma'i covid19" si l'on évoque la maladie.