polynésie
info locale

Attentat : la police diffuse un appel à témoins pour retrouver le tireur

terrorisme
Attentat : la police diffuse un appel à témoins pour retrouver le tireur
©Tweeter Police Nationale
Le tireur qui a causé la mort d'au moins deux personnes, mardi, à Strasbourg, est toujours en fuite. La police nationale a lancé un appel à témoins, mercredi 12 décembre, pour retrouver Chérif Chekatt, 29 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque.

 
Selon un bilan fourni par le procureur de Paris Rémy Heitz, ce mercredi 12 décembre, le tireur présumé a fait deux morts, une personne en état de mort cérébrale, ainsi que douze blessés. L'ensemble des victimes ont été transportées vers les centres hospitaliers de Strasbourg. Le plan Vigipirate est passée en "alerte attentat", son niveau le plus haut.
 

Des proches du suspect interrogés


Au total, quatre membres de l'entourage de Chérif Chekatt ont été placés en garde à vue, selon le procureur de Paris. Selon une source policière à franceinfo, le frère du suspect s'est rendu de lui même au commissariat mardi soir. En attendant, la traque du tireur se poursuit. Chérif Chekatt s'est "confronté par deux fois à nos forces de sécurité avec systématiquement des échanges de tirs", a expliqué Christophe Castaner lors de son point-presse. Il a un temps pris la fuite en voiture, braquant un chauffeur de taxi qu'il a ensuite libéré. Il était alors blessé, selon le témoignage de ce conducteur. 

Selon le ministre de l'Intérieur, 720 personnes sont lancées aux trousses du tireur. ​​​​​​​670 membres des forces de l'ordre sont mobilisés rien qu'à Strasbourg pour retrouver l'auteur des coups de feu. Un appel à témoins a été lancé, mercredi soir. Les frontières avec l'Allemagne, où Chérif Chekatt a été incarcéré en 2016, ont également été bouclées.
 


Opération Sentinelle a été renforcée


Chérif Chekatt est "très défavorablement connu" des autorités. L'auteur présumé de cette attaque est un homme de 29 ans, né à Strasbourg. Connu pour des faits de droit commun et fiché S, il devait être interpellé mardi matin lors d'une perquisition organisée à son domicile dans le cadre d'une enquête pour tentative d'homicide et braquage, ont appris franceinfo et France 3 de source proche de l'enquête. Trois personnes ont finalement été arrêtées à ce moment-là, mais les forces de l'ordre n'ont pas pu mettre la main sur lui. 

L'opération Sentinelle a été renforcée. "500 militaires, dès aujourd'hui sont venus compléter l'Opération Sentinelle, et 1 300 viendront s'ajouter dans les jours qui viennent", a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, mercredi. "L'objectif est de permettre la sécurisation des lieux recevant du public, notamment les marchés de Noël un peu partout en France", a ajouté Edouard Philippe.
Publicité