Assises : le double meurtre de Tubuai jugé en appel

justice tubuaï
Assises Tubuai accusé
©Hubert Liao ; Polynésie 1ère
Raiarii Tihupe Faana a reconnu avoir tué sa mère de 10 coups de couteau et sa jeune sœur de 14ans de 28 coups de couteau, en 2013. Il avait écopé de 30 ans de réclusion criminelle en première instance.
Sans contester les faits, il estime que la peine est trop lourde et a donc fait appel. L’affaire est jugée une deuxième fois par la cour d’assises. Le nouveau jugement est très pesant pour le père et la sœur de Raiarii, mais pour l’avocate de ce dernier, les expertises psychiatriques n’ont pas été suffisamment prises en compte. Maître Myriam Toudji pose la question du niveau de responsabilité de son client pour tenter d’alléger la première condamnation.
©Polynésie 1ère
Lundi 6 juin, la cour a entendu à nouveau les témoins. Raiarii n’a pas eu une enfance difficile. Il est décrit par sa famille et ses amis comme étant un jeune homme timide, gentil, obéissant et travailleur qui a changé de comportement après une scolarité difficile à Tahiti. Au collège de Papara puis à Taravao, il a commencé à fumer du pakalolo. Il avait alors 13 ans.

De retour dans son île, plusieurs années plus tard, Raiarii fume de plus en plus et boit de l’alcool (du komo). Il se renferme et devient fainéant. Il commence à voir des personnes disparues et des esprits. Il est violent avec ses animaux notamment son chien et son cheval. Il fait peur à sa mère et sa sœur, avec qui il est très agressif. Il dit aujourd’hui ne pas se souvenir de les avoir tuées. Maître Placide Boumba, l’avocat des parties civiles.
©Polynésie 1ère
Demain, les experts exposeront une fois encore leurs conclusions quant à l’état mental de l’accusé dans la nuit du 30 au 31 Août 2013, nuit de ce double meurtre.
Assises, le double meurtre de Tubuaï jugé en appel Nicolas Suire / Hubert Liao