polynésie
info locale

Coco Deane, jugé aujourd'hui en correctionnelle pour harcèlement sexuel

justice
Coco Deane accusé
©Miri Tumatariri
Il comparaît aujourd'hui, mais dénonce un complot. 
Jacques Deane, dit "Coco Deane" est jugé aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Papeete. Il est accusé de harcèlement sexuel. En 2018, la mairie de Arue a été condamnée par le tribunal administratif pour ne pas avoir su protéger Hinarai Leboucher, sa directrice des ressources humaines, des avances inappropriées de son supérieur hiérarchique. 

Il lui est reproché d'avoir abusé de l'autorité que lui confère sa fonction et d'avoir exercé des pressions graves afin d'obtenir un acte de nature sexuelle pendant une durée d'un an, entre le 1er août 2016 et le 31 août 2017. La directrice des ressources humaines a déposé sa plainte en août 2017. Un dossier dans lequel elle a joint 68 SMS à caractère sexuel ainsi que plusieurs mails envoyés à toute heure de la journée ou de la nuit par l'accusé. 

Coco Deane encourt 3 ans de prison pour les actes qui lui sont reprochés. Cet après-midi, le procureur de la République a requis 8 mois de prison assortis d'un sursis simple avec une amende de 500 000 fcfp, après avoir qualifié les explications de l'adjoint au maire de "dignes d'un gamin de 15 ans". 

 

Un complot en vue des élections municipales ? 


Depuis que l'affaire a été portée à la connaissance des médias il y a deux ans, le premier adjoint au maire clame son innocence. Selon lui, cette histoire serait une stratégie mise au point par le maire actuel, Philip Schyle. Une stratégie qui aurait pour but de le décrédibiliser avant les élections municipales prévues en 2020. Coco Deane avait en effet déclaré vouloir se présenter. Il s'exprime au micro de Miri Tumatariri. 
 

Coco Deane au micro de Miri Tumatariri

Pour rappel, en septembre 2018, Philip Schyle, a été mis en minorité, au moment justement où le conseil municipal devait décider du retrait des fonctions ou non de son premier adjoint, Jacques Deane. 
 
Publicité