Concours lyrique des outre-mer : les candidats polynésiens font entendre leur voix

musique
Concours lyrique des outre-mer : les candidats polynésiens font entendre leur voix
©CAPF

Le concours Voix des outre-mer est lancé. Les auditions ont débuté hier au conservatoire de Tipaerui. Mis en place par le contreténor Fabrice di Falco, le concours vise à mettre en lumière des talents locaux dans le domaine du chant lyrique.

La 4e édition du concours Voix des Outre-Mer se prépare actuellement au conservatoire de Tipaerui. Les candidats passent les auditions de pré-sélection pour participer aux épreuves régionales. Les lauréats de chaque pays d’outre-mer pourront alors concourir au niveau national, à l’opéra Bastille, à Paris.

Une diversité vocale


Parce qu’il y a des voix lyriques au fenua qui méritent d’être découvertes, écoutées et entendues, ce concours leur permet d’être accompagnées et formées jusqu’à la finale polynésienne prévue en septembre. Deux d’entre elles seront sélectionnées pour représenter la Polynésie à Paris. « En partenariat avec le nouveau directeur de l’opéra de Paris, Alexander Neef, nous venons découvrir et détecter, aider gratuitement par des cours, des masters classes, les candidats. », explique le chanteur lyrique, Fabrice Di Falco. Et d’ajouter :

Les voix polynésiennes sont riches de culture, vous avez déjà vos musiques traditionnelles. J’ai été surpris par la qualité vocale, des timbres, et la qualité de l’enseignement. 

Fabrice Di Falco

 

C’est un concours qui apportera donc à tous les candidats une plus-value à leur parcours, grâce à la formation et les conseils qu’ils recevront. Le haut-commissaire Dominique Sorain, a félicité le projet, qui fait vivre l’art et la culture et offre de la visibilité à la jeunesse polynésienne. L’année dernière, Tinalei Mahuta avait brillé en remportant le prix « Encouragement Jeunesse », en présence de la ministre de la Culture.

Retrouvez ces images tournées par Jacques Damour :