"Il n'y a pas de transmission du virus généralisée et non détectée en Nouvelle-Zélande", déclare Jacinda Ardern.

coronavirus
Queen street, Auckland
©Christophe Marquand
La Première ministre Jacinda Ardern a affirmé lundi que la Nouvelle-Zélande avait remporté une victoire importante face au nouveau coronavirus au moment où son pays entreprend la levée de certaines restrictions.
"Il n'y a pas de transmission du virus généralisée et non détectée en Nouvelle-Zélande", a déclaré Mme Ardern.

"Nous avons gagné cette bataille", s'est-elle félicitée à l'issue de près de cinq semaines de restrictions. 
Le niveau d'alerte le plus haut (4) avait alors été décrété. Il redescendra d'un cran lundi en fin de journée.

Certaines entreprises, des établissements proposant des plats à emporter ainsi que des établissements scolaires ont le droit de rouvrir. 

Mme Ardern a cependant rappelé qu'il n'existait aucune certitude quant au moment où tout risque de transmission aura disparu, permettant un retour à la normale.

Tout le monde veut "retrouver les relations sociales qui nous manquent tant", a-t-elle déclaré, "mais pour le faire en toute confiance, nous devons avancer lentement et avec prudence".

"Je ne risquerai pas de perdre ce que nous avons gagné sur le plan de la santé des Néo-Zélandais. Donc, si nous devons rester au niveau trois, nous le ferons", a cependant affirmé la Première ministre.
 

Un seul cas détecté en 24 heures


La Nouvelle-Zélande avait ordonné fin mars un confinement de quatre semaines, qui impliquait aussi la fermeture des frontières, une obligation de rester chez soi et la suspension des activités de tous les commerces et des services non essentiels.

1 122 cas de nouveau coronavirus ont été enregistrés dans cet archipel qui déplore 19 décès.
 
Au cours des 24 dernières heures, seul un seul nouveau cas de maladie Covid-19 a été recensé dans ce pays de cinq millions d'habitants
Les Outre-mer en continu
Accéder au live