"Koh Lanta peut apporter quelque chose mais pas dans l'immédiat"

tourisme
"Koh Lanta peut apporter quelque chose mais pas dans l'immédiat"
Le tournage de la célèbre émission devrait démarrer sur Taha'a début novembre avec un protocole sanitaire très strict.
"Ça peut amener beaucoup de touristes sur notre île... enfin, après le Covid", reconnaît la maire de Taha'a, Patricia Amaru. L'équipe de production, les candidats, Denis Brogniart, Teheirua... Tout ce petit monde est arrivé en Polynésie française pour se préparer à enregistrer la prochaine saison de Koh Lanta. C'est la première fois que la Polynésie accueille le tournage de cette émission, qui a déjà été réalisée en Nouvelle-Calédonie.
 

Un tournage sous haute surveillance

Dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons, un protocole strict a été mis en place pour le tournage. Rémi Faure, le directeur des programmes de flux de TF1, l’a expliqué dans une interview à Pure Médias.

"Nous faisons venir les candidats en Polynésie plusieurs jours avant le début du tournage. Nous les testons avant, nous les isolons, nous les testons de nouveau, et ils rentrent ensuite sur le lieu de tournageLes équipes techniques sont évidemment testées, masquées, mais nous avons surtout fait en sorte qu'elles n'aient aucun contact rapproché avec les candidats (...) Nous avons justement renforcé les règles de distanciation et de protection pour les tournages sur les camps et les épreuves. (...) Si un technicien venait à tomber malade, il n'y a normalement pas de raison qu'il ait pu transmettre le virus à l'un des participants au jeu", affirme Rémi Faure.

Petit tour d'horizon des impressions en Polynésie :
 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live