Fin de la Cop 26, la députée Maina Sage fait le bilan

climat
Maina Sage
« On n’est plus dans la solidarité, on est dans la redevabilité » : les territoires insulaires réclament plus de responsabilité de la part des pays pollueurs.


La Cop 26 s’est déroulée du 31 octobre au 12 novembre. 

Un message fort a été adressé par les représentants des territoires insulaires, victimes malgré eux du réchauffement climatique et de la montée des eaux. Ils appellent à plus de responsabilité de la part des pays du Nord vis-à-vis des pays des pays du Sud, mais surtout à accélérer l’atténuation de la pollution.  

La parlementaire polynésienne Maina Sage était sur place, elle a relevé des signes plutôt encourageant.
Elle a fait le point lors de notre journal hier soir :