Les trafiquants d'ice interpellés lundi comparaîtront le 25 novembre 2021

trafic de drogue
ice
©Pol.1
Dès lundi soir, nous relations l'interpellation matinale d'individus suspectés d'être impliqués dans un trafic de stupéfiants et la saisie d'une dizaine de millions cfp en espèces. Selon le procureur de la République, le réseau de ces trafiquants d'ice est démantelé. Ils seront jugés en novembre.

"Lundi 4 octobre 2021, les policiers de la DSP ont interpellé 7 personnes pour infractions à la législation sur les stupéfiants, en l'occurrence de l'ice.

Ces interpellations étaient les derniers actes d'une enquête préliminaire ayant donné lieu à de nombreuses investigations techniques.

Ces investigations ont établi que ces 7 personnes (5 hommes et deux femmes) âgées de 30 à 57 ans se livraient dans un quartier de Papeete au commerce de l’ice depuis janvier 2021.

Des millions de francs saisis

 

Il apparaissait que 390 grammes d‘ice ont été vendus de janvier à octobre 2021, générant un chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de millions de francs.

Outre 20 grammes d’ice, ont été également saisis :

15 764 500 cfp en numéraire,

4 480 000 cfp sur des comptes bancaires,

5 véhicules automobiles pour une valeur totale supérieur à 30 millions cfp,

-7 téléphones portables,

-1 tablette

D’autre part, deux armes de poing ont été appréhendées au domicile de deux des trafiquants : un revolver 38 spécial et un pistolet 22 LR.

Les sept personnes mises en cause ont été déférées au parquet ce vendredi 8 octobre octobre 2021 et poursuivies des chefs suivants :

-acquisition, détention , transport, cessions de stupéfiants et association de malfaiteurs en vue de commettre ces infractions.

-acquisition et détention d’armes et munitions de catégorie B.

Trafiquants armés

 

Ces sept personnes ont été présentées au juge des libertés et de la détention en vue d'une détention provisoire pour cinq, et d’un placement sous contrôle judiciaire pour deux jusqu'à l'audience de comparution différée du 25 novembre 2021.

Il appartiendra au tribunal correctionnel de décider de leur culpabilité.

Cette nouvelle affaire de trafic d'ice démontre une fois de plus l'engagement constant de tous les services enquêteurs et en l'espèce, ceux de la  DSP pour lutter contre le fléau de l'ice qui gangrène l'île de Tahiti y compris en période de pandémie.

Force est de constater que certains trafiquants n’hésitent pas à s’armer pour protéger leur personne et leurs produits stupéfiants convoités  par  d’autres dealers.

Le procureur de la République rappelle que le trafic d'ice est un contentieux de masse en Polynésie française traité comme tel avec recours aussi souvent que possible à la procédure de comparution immédiate".

©polynesie