Nuku Hiva : difficulté des pêcheurs à passer le BCPC

pêche nuku hiva
pêcheurs Nuku Hiva
©Polynésie la 1ère
A Nuku Hiva, aux Marquises, les pêcheurs sont inquiets. Ils réclament la mise en place d’une formation in-situ pour un brevet de capitaine de pêche côtière, le BCPC. Explications. 
Ce diplôme leur permettrait de pêcher loin des côtes, à une distance maximale de 20 milles nautiques, mais aussi de bénéficier de l’exonération sur le carburant ou encore d’obtenir des aides pour l’achat d’un navire, de matériel de pêche ou de motorisation.  Malheureusement, cette formation de plusieurs mois est dispensée à Tahiti par le SEFI, le Fare Tautai de la CCISM ou encore par le centre des métiers de la mer.

"On a des difficultés à passer ces permis car soit on n'a pas de formateur qui descend et si c'est nous qui nous déplaçons ça coûte un peu plus cher et il faut rester là-bas un certain nombre de temps, un mois ou plusieurs mois des fois. Nous, les pêcheurs d'ici, on ne peut pas descendre à Tahiti tout simplement", explique Matu Bonno, pêcheur lagonaire sur l’ile de Nuku Hiva
 
©polynesie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live