Ua Pou, les artisans victimes du covid-19

artisanat ua pou
Ua Pou, les artisans victimes du covid-19
©polynesie.la1ere
La crise n’épargne pas les artisans de Ua Pou. Comme dans toutes les îles des Marquises leur activité dépend fortement de la venue des touristes. Depuis plusieurs semaines ils ne vendent plus rien. Certains retournent au fa’a'apu en attendant. Rencontre avec deux sculpteurs.

 

La pierre fleurie s’accumule


Dans la vallée de Hohoi, Jean Kautai est sculpteur. Sa spécialité la pierre fleurie de Ua Pou. Depuis un mois et demi il a produit une cinquantaine d’objets avec son fils revenu de Tahiti avant le confinement.

Avec cette maladie y’ a plus de touristes, nous on travaille mais y’a pas de demande – Jean Kautai, sculpteur

Ua Pou, les artisans victimes du covid-19


Plus de ventes sur Tahiti


De l’autre côté de l’île, à Hakahetau, Jean-Marc Kaiha, lui est sculpteur sur bois. D’habitude il vend ses objets en partie dans les salons artisanaux mais en raison du confinement il n’y a plus de transports.

On ne peut plus aller vendre nos produits sur Tahiti - Jean-Marc Kaiha, sculpteur

Le stock s’accumule et les ventes sont au point mort. Pour Jean comme Jean-Marc l’agriculture et la pêche restent aujourd‘hui les seul moyens de subvenir à leurs besoins.

Regardez ce reportage de notre correspondant à Ua Pou, Lionel Tehaamoana :
Ua Pou, les artisans victimes du covid-19