Municipales : Philip Schyle dénonce des "irrégularités" dans les procurations

polémique
Philip Schyle
©Polynésie la 1ère
Ce mercredi 1er juillet, Philip Schyle, battu lors du second tour des élections dimanche 28 juin, a tenu une conférence de presse aux révélations explosives. Philip Schyle dénonce des irréguralités dans les procurations. Plusieurs actions judiciaires vont être lancées. Explications 
"Au sortir du second tour, des délégués nous ont fait part d'observations". Philip Schyle, maire battu lors du second tour des élections municipales par Teura Iriti, a tenu une conférence de presse, ce mercredi après-midi, aux côtés notamment de son avocat. "Au lendemain (ndlr du second tour), nous nous sommes attardés sur l'examen de ces procurations et nous avons constaté un certain nombre de faits qui nous ont énormément interpellés"

Durant près de vingt minutes, Philip Schyle a dénoncé des faits "irréguliers" lors du second tour avec des chiffres pour étayer ses propos. "A l'occasion du second tour, 369 procurations ont été établies dont 270 ont été utilisées. La plupart de ces procurations sont établies par la gendarmerie. Sur les 270 procurations utilisés, 145 ont été faites par la DSP. Sur ces 145, 104 ont été établies par le même agent de la police nationale et 53 ont été établies le même jour, le 24 juin, à la même heure, 14h. Nous avons relevé aussi 45 procurations établies de la même manière, mais le 16 juin, donc même jour et même heure. Une procuration est établie par un OPJ (ndlr : officier de police judiciaire) en présence de celui qui donne procuration, le mandant. Il y a donc 53 procurations cela voudrait dire qu'il y a eu 53 mandants ?",  interroge Philip Schyle. 

Par ailleurs, Philip Schyle révèle un autre fait : "en discutant avec certains électeurs et électrices qui auraient donné des procurations, on s'est rendu compte à travers des témoignages ou des attestations écrites que ces électeurs et électrices ont été approchés quelques jours avant le second tour. On leur a demandé de signer des procurations à blanc, on a aussi photographié leur pièce d'identité". Ces procurations auraient ensuite été envoyées à la DSP
 

Une plainte au pénale des agents



Philip Schyle, via son avocat Me Dominique Bourion, a décidé d'intenter une action devant le tribunal administratif pour demander à "contester les opération électorales du second tour". En parallèle, une autre action est intentée : une plainte pénale sera déposée vendredi contre les agents OPJ et tout ceux qui ont participé, pour "faux, usage de faux en écriture publique". L'avocat a précisé qu'il demanderait au juge de défalquer les procurations litigieuses de la totalité des résultats et de compter celui qui a le plus de voix. Ce qui évitera un deuxième tour. 
 
Municipales : Philip Schyle dénonce des "irrégularités" dans les procurations

Selon Philip Schyle, le directeur de la DSP a été saisi par une demande du Haut-commissariat lui "enjoignant de mener une enquête en interne". L'enquête serait en cours, deux agents seraient visés. "Dans ma carrière politique, j'ai essuyé des défaites, je n'ai pas l'habitude de contester des élections, je reconnais les résultats mais là c'est trop flagrant" a déclaré celui qui a été maire de Arue depuis 18 ans et qui dénonce là une injustice et une tricherie. Avec l'ensemble des colistiers, Philip Schyle a annoncé qu'ils ne se rendraient pas à la séance de l'installation du conseil municipal, vendredi 3 juillet. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live