N.-Calédonie : tigre et bouledogue, la Province Sud veut faire abattre ces requins

requins
Abattage requins NC
©NC la 1ère
Les requins tigres et bouledogues ont été sortis de la liste des espèces protégées. En Province Sud, décision a été prise par le bureau de l'assemblée de modifier le code de l'environnement. En ligne de mire des élus, la dangerosité de ces 2 espèces de requin, identifiées dans plusieurs attaques.

Les requins tigres et les requins bouledogues vont-ils bientôt faire l'objet d'une pêche autorisée ? C'est en tout cas le souhait de l'assemblée de la Province Sud qui en a débattu. Pour Sonia Backès, présidente de la Province Sud, ces 2 espèces protégées depuis 2013 ne sont plus en danger d'extinction. 

Par ailleurs, les 4 attaques mortelles entre février et avril 2021 justifient, selon elle, ce prélèvement. "Avant 2013, on avait eu en tout et pour tout 2 attaques en Nouvelle-Calédonie, une en Province Nord en 2007, une en Province des îles en 2011. Depuis 2013, depuis que ces espèces sont protégées, on a eu 23 attaques, dont 16 en Province Sud, ce qui est quand même énorme, notamment ces 2 dernières années", se justifie Sonia Backès, présidente de la Province Sud.

Appâter pour tuer

 

Du côté des opposants à ces prélèvements, on déplore les victimes de ces attaques. Mais les études scientiques ne justifient pas cette réouverture de la pêche. "Que nous disent tous les scienfiques qui ont été consultés ? Qu'il n'y a aucune étude, parmi toutes celles menées, qui prouve que tuer les requins, va faire baisser le risque. Et au contraire, ils nous disent que ça risque d'augmenter la probabilité de rencontre avec un requin, parce qu'il va y avoir une pêche et que pour pêcher, il va falloir les appâter", précise Nina Julié, porte-parole "Générations NC".

Ce dossier très clivant devrait suciter à nouveau de très vif débat.

Regardez le reportage de Nouvelle-Calédonie la 1ère :