La Pentecôte après le confinement

religion
pentecôte église mahina
L'église Saint Paul de Mahina célèbre la Pentecôte. ©HIRO TEROROTUA/POLYNESIE LA 1ère
"Quel avenir après le confinement ? ", c'était la question au coeur des célébrations de la Pentecôte. Les fidèles ont commémoré l'arrivée du Saint Esprit, le cinquantième jour après Pâques. 
 
En ce lundi de Pentecôte, les Chrétiens ont commémoré l'arrivée du Saint Esprit, le cinquantième jour après Pâques.
Après deux mois de confinement, ils ont pu retrouver leurs habitudes.
A Saint Paul de Mahina, la messe a été célébrée par le diacre Médéric Bernardino, sur le thème "je veux servir Jésus par amour".

Une journée organisée comme un ressourcement dans la vie de l'église. Mais surtout accompagnée d'une réflexion, après 2 mois de confinement : "Après avoir vécu ce confinement qui n'a pas de précédent, quel avenir, quel genre de vie ?," interroge Joël Aumeran, curé de Saint Paul de Mahina. "Est-ce que ce confinement nous a permis de nous ressourcer ? De retourner vers l'essentiel ? De donner un nouveau sens à notre vie ? La protection de l'environnement par exemple, l'amour de notre terre, de notre famille...comment est-ce que je communique avec mon père, ma mère, mes enfant, mes grands-parents ? Est-ce qu'ils sont juste là pour me donner de l'argent quand j'en ai besoin ou est-ce qu'ils sont plus que ça ?"

Le lundi de Pentecôte est la fête célébrée le lendemain de la Pentecôte, à une date mobile dans le calendrier, car déterminée par la date de Pâques.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live