Rere Teiho tresse les toits des fare

culture tahiti
Rere Tehio, artisane
©Polynésie la 1ère
Autrefois très répandu en Polynésie, l'art du tressage des palmes de cocotier, les niau, se perd peu à peu. Pourtant, c'est à ces pans végétaux que l'on doit tout le charme des fare traditionnels polynésiens. 
 
L’art du tressage n’a aucun secret pour Rere Teiho, figure de Huahine. Dans son petit coin où le temps semble s'être arrêté, elle tente de faire perdurer un savoir-faire qui se perd : le tressage du niau, la palme de cocotier, dont on se sert pour fabriquer les toitures traditionnelles.

Cette maîtrise du tressage permet à Rere de nourrir convenablement sa famille et à 48 ans, elle n'échangerait cette activité pour rien au monde. 
 

Rencontre avec cette artisane de Huahine, île de l'archipel des îles-sous-le-vent en Polynésie française :

 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live