polynésie
info locale

80 victimes du nucléaire reconnues par le CIVEN entre janvier 2018 et mars 2019

nucléaire tahiti
Une 3e mission se déroulera au 2e semestre aux Gambier
Une 3e mission se déroulera au 2e semestre aux Gambier ©Polynésie.1
Une deuxième mission d'expertise des victimes vient de s'achever. Elle permettra de faire des propositions aux victimes ou à leurs ayants droit.
Une première mission menée par des experts médicaux pour procéder à l’évaluation des préjudices des personnes dont la demande d’indemnisation a été acceptée par le Comité d'Indemnistation des Victimes des Essais Nucléaires (CIVEN), en application de la loi Morin, avait eu lieu en octobre 2018.

Une deuxième mission de médecins experts, s'est déroulée du 22 au 29 avril.

Les professeurs Norbert Telmon et Eric Baccino ont rencontré 36 victimes ou ayants droit, respectivement à Tahiti et à Maupiti, Raiatea, Huahine et Fakarava.

Ils remettront leurs rapports au CIVEN dans les prochaines semaines. Ces rapports, qui seront soumis aux victimes ou à leurs ayants droit pour observations éventuelles, permettront au CIVEN de chiffrer les propositions d’offres d’indemnisation qui leur seront transmises, après une nouvelle délibération du CIVEN.

Le président du CIVEN, Alain Christnacht, a remercié les services du Pays pour l’aide qu’ils ont apportée aux deux médecins, dans le cadre de leurs compétences, pour que cette mission se déroule dans les meilleurs conditions possibles pour les victimes ou leurs ayants droit.

Une nouvelle mission sera organisée au second semestre. Elle permettra en priorité de rencontrer les victimes reconnues résidant dans les Gambier.

Le CIVEN a reconnu la qualité de victime des essais nucléaires à 80 personnes résidant en Polynésie française du 1er janvier 2018 au 30 mars 2019, contre seulement 11 de 2010 à fin 2017.
Publicité