Audiovisuel : le pays augmente sa dotation

médias tahiti
reunion audiovisuelle
©Polynésie 1ère
Les états généraux de l'audiovisuel ultramarin se sont tenus en Polynésie française. Si les résultats de ces travaux devraient être connus dans quelques temps, la Polynésie a d'ors et déjà décidé d'augmenter sa dotation pour l'audiovisuel et de créer une structure d'accueil des tournages.
Des professionnels venus de tout l’Outremer ont posé leurs valises à Tahiti cette semaine. Le compte rendu de leurs travaux est attendu pour le début d’année prochaine. Mais le gouvernement local en a profité pour annoncer une augmentation de ces aides au secteur, les subventions passant de 90 à 160 millions de fcp. Mais aussi la création d'une structure d'accueil des tournages. "Nous voulons aider à la professionnalisation du secteur (...) Nous voulons en faire une filière économique", explique Teva Rohfritsch, ministre de la Relance économique. 


Le tournage récent a permis l’emploi de nombreux techniciens et figurants polynésiens. Ces publiques aides vont aussi vers des productions de moindre ampleur certes, mais conçues et réalisées sur place. Manuarii Bonnefin est auteur-réalisateur. Le jeune homme estime que cette dotation permettra de créer plus de productions et d'emplois. "C'est un grand pas pour le Pays et pour nous", confie t-il.


Il existe dans ce domaine des effets de levier. Un financement local peut conduire dans certains cas à l’obtention de subventions à l’échelle nationale. Quant à la création d’un vivier de techniciens locaux aguerris, elle ne peut que faciliter la venue sous nos cieux de tournages extérieurs. "Grâce à ces aides, nous pouvons nous développer. Nos productions deviennent plus ambitieuses", explique le réalisateur Jeff Benhamza.


Retrouvez le reportage complet dans nos journaux télévisés de ce dimanche 11 décembre sur Polynésie 1ère.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live