Challenge natation : les personnes handicapées s'en sont données à coeur joie

handisport tahiti
challenge natation handisport
©Polynésie la 1ère

Le challenge natation handisport s'est déroulé à la piscine de Pater à Pirae, ce jeudi 3 juin. Cette rencontre entre 7 associations pour enfants et adultes en situation de handicap a réuni 80 participants, qui avaient vraiment envie de gagner. 

Ce jeudi matin s’est déroulé le challenge de natation handisport et sport adapté à la piscine de Pater à Pirae. Une compétition organisée par la fédération tahitienne de natation et la fédération polynésienne de sport adapté et handisport. Ils étaient 80 participants issus de sept centres et associations spécialisés, tous agés de 7 à 60 ans et atteints d’une déficience mentale, psychique, physique ou sensorielle.

Leur défi : nager une longueur 25 mètres. Atteints d’un handicap différent, ils se sont tous retrouvés autour de la piscine, joyeux. Un  évènement tant attendu pour qu’ils puissent se défoulre et changer leur habitudes. C’est ça aussi la magie du sport …"Ça nous fait beaucoup de bien. J'ai une prothèse à la hanche, elle me fait très mal", confie Ginette, une participante. 

Le sport est accessible à tous, à condition d’avoir de la volonté car quand on veut on peut. Une journée comme celle-ci permet aux personnes handicapées de se mesurer aux autres mais surtout de les valoriser dans la joie et la bonne humeur.

"Le but déjà est qu'ils prennent beaucoup de plaisir. L'objectif est atteint. En deuxième temps, c'est un travail d'inclusion sociale et professionnelle pour certain car c'est une valorisation que de faire 25 m, d'avoir une médaille et d'aller en rivalité avec un concurrent qu'on ne connaît pas forcément", explique Alain Barrère, directeur de la fédération polynésienne de sport adapté et handisport. 

Durant toute l’année la fédération polynésienne de sport adapté et de handisport organise de grands évènement sportifs que se soit la natation, la pirogue, l’athlétisme, etc. Prochain rendez-vous pour nos aito dans quelques semaines pour une compétition de tir à l’arc.