Défusion Tautira et Taiarapu-Est : qu'en pense la population ?

politique tautira
Defusion Tautira - Taiarapu Est
©Polynésie la 1ère
La défusion de tautira avec Taiarapu-Est. Presque 40 ans de débats plus ou moins passionnés. Cette fois-ci, une étape supplémentaire dans ce processus éventuel vient d'être franchie. Une commission d'avis pour ce projet doit être mise en place. Les électeurs en décideront les membres le 5 décembre

Que Tautira ne soit plus laissée pour compte, c’est le souhait de la population, porté par le comité 808. Au fil des années, les habitants sont de plus en plus nombreux à se joindre au mouvement. "J’espère que la population de Tautira y réfléchira parce que ce n’est pas évident pour nous. D’abord aussi pour la montagne. Ce sont les premières personnes qui se sont réunies avec notre pasteur, pour définir pour dynamiter la montagne. Ils n’ont pas vu la population et pourtant l’avis de la population est très important. On ne nous a pas signalé tout ça. C’est pour ça : qu’est-ce qu’on attend ? La défusion" explique Denise Tina Teuira. 

Une trahison parmi d’autres que Tina n’est pas la seule à dénoncer. Désormais, les habitants de Tautira veulent se réapproprier leur terre. Ils sont convaincus que leur sortie de Taiarapu-Est est indispensable pour redynamiser le développement de leur commune. "Aujourd’hui on voit bien le manque. Le manque de financement, le manque de projets aussi au sein de notre commune. Nous, on œuvre beaucoup au sein de la jeunesse, que ce soit en termes paroissial et communal. On manque vraiment de moyens financiers pour pouvoir mettre en place plusieurs projets", précise Mayra Rere, habitante de Tautira.

Le Comité se réunit pour préparer à repartir dans les familles et expliquer aux gens, à la population qu’il faut venir voter. Il ne faut pas seulement dire on est avec vous, il faut venir s’affirmer le 5 décembre.

 

Le manque de moyens, c’est justement l’argument principal du Comité pour la défusion. Le budget qui devrait revenir à Tautira ne l’est pas. La commune se retrouve sans ressources pour offrir des infrastructures dignes à la population. "Déjà, faire un abris pour nos enfants qui habitent au fenua aihere et qui quittent leur foyer à 4h du matin. Quand ils arrivent à la marina, il pleut : ils vont se cacher sous les arbres ?  Alors au lieu de faire un abri pour ses enfants là, on met en place un joli abri pour les poubelles ! Voilà un peu un exemple. Le Comité se réunit pour préparer à repartir dans les familles et expliquer aux gens, à la population qu’il faut venir voter. Il ne faut pas seulement dire on est avec vous, il faut venir s’affirmer le 5 décembre.", lance Arnold Toheira, coordinateur du Comité 808

Le 5 décembre sera élue la commission budgétaire de Tautira. C’est la dernière étape avant la décision finale de scission, rendue par le tribunal administratif. Ce projet de défusion est le premier du type en Polynésie française.