publicité

Frédéric Tete : " Impossible de rattraper mon fils..."

Plusieurs fois champion de Polynésie et champion du monde vétéran de triathlon, Frédéric Tete raconte pour Polynésie 1ère son premier triathlon de l'année. Une compétition internationale qui s'est déroulée au Coronado en Californie. 

Frédéric Tete au côté de son fils, Alexandre. © DR
© DR Frédéric Tete au côté de son fils, Alexandre.
  • polynesie1ere.fr avec Frédéric Tete
  • Publié le , mis à jour le
"Dimanche 15 mars, le réveil sonne à 4h15 pour mon premier triathlon de l'année. Il fait nuit noire mais la température extérieure est correcte. Je suis ravi de retrouver mon fils Alexandre sur un triathlon, il n'en fait plus depuis plusieurs mois car il ne fait que s'entraîner en natation. L'échauffement sur place se fait en vélo sur le parking, seul endroit éclairé dans cette nuit noire.

Départ à 7h00 au moment où le soleil se lève ! Triathlon sprint donc : 750m de natation, 20 Kms de vélo puis 5 Kms de course à pied. Je sors de l'eau à 5 mètres d'Alexandre, je suis très satisfait compte tenu de son niveau de natation aujourd'hui. Je suis beaucoup plus fatigué que lui à l'issue de cette épreuve, et je perds encore beaucoup de temps dans la transition.

Je pars en vélo, 100m derrière Alexandre, et je suis talonné par un jeune mexicain de 18 ans. Les autres concurrents sont déjà loin ! Impossible de rattraper mon fils à vélo, je pars en course à pied en deuxième position avec quelques secondes de retard. Le Mexicain part en troisième position un peu plus loin derrière nous.

© DR
© DR

Je rattrape Alexandre après 2 kms de course à pied et nous faisons la dernière partie ensemble. Son manque d'entraînement en course à pied se fait ressentir, alors je l'encourage pour qu'il tienne le coup. Le jeune mexicain revient à vive allure sur nous, je suis obligé de laisser Alexandre seul sur les derniers hectomètres. Je finis en accélération pour assurer la première place et Alexandre finit au sprint avec le Mexicain qui prendra la deuxième place. Alexandre est 3ème et le 4ème est à plus de 2 minutes.

Hélas pour moi après la course un arbitre vient m'infliger une pénalité de 2 minutes car mon vélo était mal positionné dans le parc, ce qui me rétrograde à la 3ème place! Je suis bien entendu ravi d'avoir fait cette course avec mon fils, les sensations sont bonnes mais je sens que je dois continuer à m'entraîner sérieusement pour être plus fort à vélo.

Mes prochaines compétitions : les championnats de Polynésie de triathlon le 16 mai, et peut-être bien une autre course avant..."

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play