Halte à la prise de risques !

sécurité tahiti
Halte à la prise de risques !
©polynésie.la1ère

Sensibiliser les jeunes aux dangers de la route. C’est l’objectif de cette 16 ème édition de l’opération « Halte à la prise de risques ». 175 jeunes sont réunis à l’université ce samedi 20 mars. Ils peuvent gagner des formations au permis de conduire.

Les 17-25 ans, principales victimes de la route

Comment endiguer le fléau des morts sur les routes ? Sensibiliser les jeunes sur la sécurité routière et avoir les bons gestes lorsqu’ils sont sur la route, c’est la ligne de conduite que s’est fixée la gendarmerie depuis 2005, avec l’opération « Halte à la prise de risques ». Une journée de stage se tient aujourd’hui, samedi 20 mars à l’université de la Polynésie française. 175 jeunes âgés de 17 à 25 ans y participent.

Pour le capitaine Daniel Christmann, officier en charge de la sécurité routière au fenua, les jeunes sont de plus en plus conscients de leurs actes, mais ils restent les principales victimes.

La tranche d’âge qui est touchée est celle de 17 à 25 ans,  c’est celle qui est très impliquée dans les accidents mortels en Polynésie française.

Cap. Daniel Christmann, officier adjoint sécurité routière – Comgend PF

Une surreprésentation des jeunes qui s’explique par une forte utilisation des deux roues et des comportements sur la route souvent plus inconscients du danger. Un questionnaire sera remis au participants à l’issue de cette journée qui permettra aux meilleurs, environ 5, de repartir avec des formations au permis de conduire.

L’an dernier, la Polynésie a dénombré 28 tués sur les routes.

 

Retrouvez ci-dessous l'interview du capitaine Daniel Christmann au micro de Herevai Hoata et Sandro Ly :