polynésie
info locale

Heiva : les groupes de danse accusés de nuisances sonores

heiva i tahiti tahiti
Heiva : répétition avec une jeune troupe Toahiva
©Polynésie 1ère
Le Heiva approche et les répétitions de danses se multiplient. Même si elles se font en toute légalité, dans des endroits autorisés par le Pays, le voisinage a parfois du mal à supporter le son des instruments de musique traditionnels.  
Le Heiva est prévu pour le mois de juillet et les groupes qui vont y participer s'y préparent déjà. Et avec ces répétitions débutent les problèmes récurrents de plaintes pour nuisances sonores. Le Pays a bien décidé une « exception culturelle » de 17h à 22h, seulement quatre mois avant l'événement.

Le groupe Tahiti Hura répète à Papeava mais le bruit des toere n'est pas du goût d'une association qui lutte contre les nuisances sonores. L'activité des danseurs serait, selon Terema Puarai, président de Tahiti Hura, apparentée à celle des car-bass. Le président de l'association de danse, regrette la situation.
 
Heiva : les groupes de danse accusés de nuisances sonores

« La danse tahitienne c'est aussi une forme de travail, contrairement aux car-bass »


 
Publicité