Insertion professionnelle : signature de convention avec la fédération Te Niu o Te Huma

économie tahiti
Christelle Lehartel, et la présidente de la Fédération Te Niu o te Huma, Henriette Kamia
©Présidence de la Polynésie française

La ministre de l’éducation, de la modernisation de l’administration, Christelle Lehartel, a signé, vendredi 26 février, avec la présidente de la Fédération Te Niu o te Huma, une convention de partenariat pour une insertion professionnelle dans les services de l’administration.

Vendredi 26 février 2021, la signature s’est déroulée en présence de la ministre de l’éducation, de la modernisation de l’administration, Christelle Lehartel, de la ministre de la famille, Isabelle Sachet, du président du CESEC (Conseil économique, social, environnemental et culturel), Eugène Sommers, de la déléguée interministérielle au handicap, Sylvia Berteil, de la directrice des ressources humaines, par intérim, Charlotte Teraiarue, de la directrice du SEFI, Hina Grepin, ainsi que des membres du conseil d’administration de la fédération Te Niu o te Huma.

Consciente des freins inhérents aux représentations que la société a du handicap, la ministre a souhaité ainsi réitérer

« le soutien que l’ensemble du Gouvernement accorde à chaque travailleur reconnu handicapé, en créant des mesures inédites et en innovant pour une insertion professionnelle effective et durable dans les services publics du Pays ».

 

Ces mesures s’inscrivent dans la continuité de la loi du Pays du 4 janvier 2018 destinée à étendre l’obligation d’emploi des travailleurs reconnus handicapés aux services de l’administration et sont déclinées dans la convention de partenariat à travers 3 volets :

- La création des DuoDays de l’administration (des journées d’échanges destinées à changer les représentations et à favoriser le repérage de talents et le recrutement de futurs co-équipiers)

- L’organisation de sessions de sensibilisation des agents de l’administration dispensées par la Fédération Te Niu o te Huma (pour mieux accompagner les équipes et favoriser une insertion durable)

- La consultation du monde du handicap dans le cadre de l’évaluation annuelle de notre politique publique (pour coconstruire les adaptations nécessaires à faire aboutir notre projet de société plus inclusive)

Sous l’impulsion de leur présidente, tous les membres du conseil d’administration de la fédération Te Niu o te Huma ont exprimé leur satisfaction quant au partenariat fort engagé avec le Pays, en s’inspirant de la devise des Nations Unies en la matière :

« Rien ne se fera pour nous sans nous ».

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live