polynésie
info locale

La notézine n’est toujours pas distribuée dans certaines écoles publiques

santé tahiti
POD Filariose
Les enseignants font de la résistance, ils ne veulent pas administrer les cachets aux élèves. La fronde a débuté quand les syndicats s’y sont opposés.
Une enfant de Moorea a souffert d’une paralysie partielle après avoir avalé les médicaments. Aucun lien de cause à effet n’a été mis en évidence selon les ministères de la Santé et de l’Education.

Si le personnel enseignant n’est pas contre la campagne de lutte contre la filariose, il estime toutefois que la prise des comprimés par les élèves n’est pas de sa responsabilité. Il préfère qu’un agent de la santé s’en charge.
 
A l’école Rua Tama à Pamatai par exemple, les enseignantes refusent d’administrer les cachets aux enfants et ce, même si les parents ont donné leur autorisation. Ecoutez les explications d’Eugénie Urima, elle est interviewée par Axelle Mésinèle :

E. Urima

 

Publicité