polynésie
info locale

La première maison de l'enfance ouvre ses portes

social tahiti
inauguration maison enfance polynésie
©PRESIDENCE POLYNESIE FRANCAISE
Cette maison de l’enfance permettra d’accueillir 35 jeunes enfants dans un cadre éducatif, sanitaire et social favorable à leur épanouissement.
La ministre de la Solidarité, Manolita LY, en présence de la ministre de la Santé, Béatrice CHANSIN, du  ministre de l’Education, Michel LEBOUCHER et du ministre de l’Equipement, Albert SOLIA ont inauguré ce jeudi matin, à Faa’a, aux côtés du directeur du Fare Tama Hau, Daniel DUMONT, la première Maison de l’enfance en Polynésie française.
 
« Pour la journée internationale de la famille, l’ouverture de cette première maison de l’enfance marque l’entrée dans cette nouvelle ère d’approche familiale pour redonner aux liens familiaux leurs places fondamentales »,  a déclaré la Ministre de la Solidarité. « Je vous rappelle leur importance, leur place essentielle dans la construction identitaire des individus tant pour prévenir les risques, dès le plus jeune âge, que pour  tendre vers une société harmonieuse », a également souligné Manolita LY.
 
Cette structure qui sera gérée par le Fare Tama Hau, est équipée de matériel pédagogique et d’éveil d’enfance financé sur un fond de prévention de la CPS. Le personnel sera composé d’une éducatrice de jeunes enfants, d’une éducatrice spécialisée, de deux agents sociaux titulaires d’un CAP « petite enfance ». Cette maison de l’enfance permettra d’accueillir 35 jeunes enfants dans un cadre éducatif, sanitaire et social favorable à leur épanouissement, et donnera l’opportunité aux parents d’exercer une activité professionnelle, de lutter contre l’isolement ou l’exclusion sociale et de trouver près de chez eux une multiplicité de services. Elle favorisera des activités au service d’une haute qualité éducative et du développement précoce des capacités existantes
 
Des maisons de l’enfance dans les communes de Punaauia, Taravao, Uturoa et Taiohae devraient voir le jour également prochainement, d’ici la fin de l’année et au premier trimestre 2015. Autour de ces espaces sera créée une dynamique de rencontres et d’échanges afin d’informer les parents ou futurs parents sur la prise en charge de leurs enfants, pour répondre aux difficultés qu’ils rencontrent dans leur rôle d’éducateur, avec l’intervention de professionnels concernés en partenariat avec des associations, organismes et administrations associés, tout en venant en soutien des garderies existantes. En partenariat avec les maternelles de proximité, la mise en place de classes passerelles facilitera l’entrée de l’enfant à l’école tout en rendant les parents co-acteurs.
 
Le Gouvernement s’inscrit dans une perspective visant à aider les parents à être parents et à valoriser le soutien à la parentalité. La petite enfance est une période cruciale où les inégalités sociales en termes de santé globale doivent absolument être prises en charge.
 
Communiqué de la Présidence
Publicité