Le dossier judiciaire du crash d’Air Moorea avance

faits divers tahiti
air moorea
L'avion était un Twin Otter bi-propulseur capable de transporter 19 passagers ©D.R.
Huit ans après le drame, neuf renvois en correctionnelle ont été requis par le Parquet.
Cette journée noire du 9 août 2007 reste dans tous les esprits de ceux qui l’ont vécue de près ou de loin. Plus de 8 ans après l'accident du Twin Otter d'Air Moorea ayant entraîné la mort de 20 personnes, la procédure judiciaire semble enfin se débloquer. Le réquisitoire définitif du parquet a été transmis au juge d’instruction et suivra donc le circuit judiciaire. Le document fait 98 pages et expose en détails les circonstances qui ont conduit à l’accident.

Sept responsables d’Air Moorea, du service d’Etat de l’aviation civile en Polynésie et du groupement pour la sécurité de l’aviation civile ont été mis en examen. Il s’agit de Freddy Chanseau, Jacques Gobin, Stéphane Loisel, Jean- Pierre Tinomano, Guy Yeung, Didier Quemeneur et Andriamanonjisoa Ratzimbasafy.

Le parquet a requis leur renvoi devant le tribunal correctionnel pour homicide involontaire. Deux autres demandes de renvoi en correctionnelle ont été requises à l’encontre de la société Air Moorea et du Groupement pour la sécurité de l’aviation civile en tant que personnes morales.

Il appartient désormais au juge d’instruction de décider de renvoyer ou non l’affaire devant le tribunal correctionnel.
Un procès pourrait alors se tenir dans le courant de l’année 2016Huit ans a