Le projet de ferme aquacole de Hao inquiète les sénateurs

économie tahiti
Point travaux projet aquacole Hao
Point travaux projet aquacole Hao ©Polynésie 1ère
Le Sénat a jeté un pavé dans la marre. Dans un rapport relatif à la biodiversité des outremers, la chambre haute s'inquiète des conséquences potentiellement « catastrophiques » pour l'environnement du projet aquacole de Hao.
Deux des trois permis de construire des futures installations de la ferme aquacole ont été déposés et voilà que le Sénat s'en mêle et sème le doute. Les sénateurs polynésiens ont tout de suite réagi pour faire part de leur indignation et évoquent une "'interprétation erronée". Le rapport du Sénat évoque 50.000 tonnes de production de poissons d'élevage chaque année alors que ce n'est qu'une "ambition" selon le ministre de l'économie Teva Rohfritsch.

Il s’agit pourtant bien du chiffre qui a été annoncé officiellement lors du lancement de la ferme aquacole voila quatre mois sur l'atoll de Hao. Le gouvernement affirme que ce n'est qu'un objectif difficile à atteindre dans les dix années qui viennent. Il ajoute que tout l'ensemble des Tuamotu est concerné pour la production à travers l'installation de 2 800 cages d'élevage disséminées dans les différents lagons et pas seulement à Hao.

Le maitre d'ouvrage délégué, le "Coco Group Engeneering" continue de travailler sur le projet.  La société est régulièrement en contact avec les investisseurs chinois. Le permis de construire devrait être délivré au mois de mars et le premier coup de pioche donné en fin d’année. De 400 à 500 emplois sont annoncés pour la construction de la ferme : de l'écloserie aux bâtiments de stockage du poisson. Au total, le coût de la construction est estimé à 50 milliards cfp.
Le projet de ferme aquacole de Hao inquiète les sénateurs

Ecoutez Coco Taputuarai PDG CGE (société maître d'ouvrage délégué)