polynésie
info locale

Les femmes toujours moins bien payées que les hommes

journée internationale des droits des femmes tahiti
Femmes/hommes
©CC
Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. En Polynésie française, il reste encore beaucoup à faire notamment en matière d’égalité salariale entre les deux sexes. Reportage.
C’est dans le secteur privé que les écarts de salaire sont les plus importants : 10,5% en moyenne mais cela peut monter jusqu’à 20%. Dans le public, l’écart est moindre : 3,8% mais il a tendance à se creuser. Les secteurs d’activité les plus inégalitaires sont aussi clairement identifiés : la finance, les assurances, la santé ou encore les activités scientifiques et techniques.

Si en Polynésie française le taux d’activité des femmes (49%) est moins élevé que celui des hommes (63%°), les temps changent. Les femmes sont désormais trois fois plus nombreuses que les hommes à entrer chaque année sur le marché du travail. Elle sont aussi plus touchées par le chômage : 57% des demandeurs d’emploi sont des femmes. Celles qui trouvent du travail ont le plus souvent des qualifications supérieures aux postes qu’elles occupent.

Une future loi pour réglementer l’égalité salariale entre hommes et femmes ?


Egales des hommes, les femmes le sont en matière de création d’entreprises : avec plus de 1000 sociétés crées par des femmes en Polynésie française l’année dernière. Elles sont aussi plus précoces puisque 33 ans est l’âge moyen de ces jeunes chefs d’entreprise.
 
Du côté politique, des solutions sont envisagées pour légiférer. Ainsi Sandra Levy-Agami, représentante du Tahoeraa, espère faire passer sa loi de pays qui réglemente l’égalité salariale entre hommes et femmes. Le texte est prêt depuis 2012. Les mentalités peut-être pas encore…

Retrouvez le reportage complet de nos journalistes dans notre journal télévisé de ce mardi 8 mars sur Polynésie 1ère
 
Publicité