Les touristes français ne peuvent plus venir en Polynésie

tourisme tahiti
touristes aéroport de Faa'a
©christophe Marquand
Depuis le confinement en France les individus ne peuvent plus se déplacer en France métropolitaine. Cela s’applique aussi à ceux qui doivent se rendre à l’aéroport pour prendre un avion vers la Polynésie. Des dérogations existent, mais pas pour les touristes.
 
Dans un communiqué publié hier sur le site du haut-commissariat, les modalités de voyage entre l’Hexagone et la Polynésie française sont précisées. Elles stipulent que :

les déplacements au sein du territoire hexagonal liés à l’impératif de reprise économique de la Polynésie française ne figurent pas dans la liste des dérogations et sont donc interdits jusqu’à nouvel ordre. 

comprenez...le tourisme.
Les touristes français ne peuvent plus venir
©Haut-commissariat
 

Interdiction d’aller à l’aéroport


Une précision qui intervient alors que le confinement en métropole interdit tous les déplacements, donc de se rendre à l’aéroport pour prendre un avion. Certaines dérogations existent pour des motifs impérieux mais clairement les déplacements à l’aéroport pour vacances n’en font pas partie.
 

Le tourisme accuse le coup 


Une décision qui fait blêmir les compagnies aériennes. Contacté par nos soins le PDG d’ATN, Michel Monvoisin confirme le coup dur et s’attend à des jours difficiles. La clientèle hexagonale est la première des clientèles de la compagnie locale depuis la réouverture des frontières. En 2020 la compagnie au Tiare a déjà perdu entre 50 et 60 % de chiffre d’affaire.

Nous ce qu’on espère c’est qu’au 1er Décembre le confinement s’arrête […] pour le moment on maintien notre programme de vols, mais on ne volera pas à pertes  

Michel Monvoisin, PDG d’ATN


Même constat du côté des hotelliers. L'annonce du re-confinement en metropôle avait deja entrainé 30% d'annulations de reservation pour le mois de novembre. Thierry Brovelli, co-président du conseil des professionnels de l'hôtellerie s'attend a d'autres annulatioins en cascade.

Retrouvez l'interview de Thierry Brovelli interrogé par Nicolas Suire : 


Néanmoins il s’agit d’une décision française, elle ne concerne pas les touristes qui embarquent à partir des USA.

Le Haut-Commissaire et le Président du Pays doivent annoncer de nouvelles mesures demain vendredi 13 novembre. Sans doute reviendront-ils sur ce problème.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live