Malgré les fausses alertes à la bombe, les passagers continuent de voyager

monde tahiti
Malgré les fausses alertes, les passagers continuent de voyager
©Polynésie 1ère
Après les fausses alertes à la bombe lancées contre la compagnie Air France hier, la compagnie s'est expliquée à travers un communiqué. Ce qui n'empêche pas les passagers de continuer à voyager vers l'Europe. De toute façon, ils n'ont pas vraiment le choix.
Malgré les fausses alertes , les passagers continuent à voyager Nicolas Suire / Hiro Terorotua

Malgré nos demandes d'interview à Air France Polynésie, la compagnie nationale ne nous a répondu qu'à travers ce communiqué :

"Air France confirme que les vols AF065 Los Angeles (LAX) - Paris Charles de Gaulle (CDG) et AF055 Washington Dulles (IAD) - Paris Charles de de Gaulle (CDG) ont fait l'objet de menaces anonymes  reçues par appel téléphonique après leurs décollages respectifs. Par mesure de précaution et afin de procéder à des contrôles, Air France a décidé, en application des mesures de sûreté en vigueur, de faire atterrir les deux appareils.
Le vol AF065 s'est posé à Salt Lake City (SLC) à 19h21 heure locale, le vol AF055 s'est posé à Halifax (YHZ) à 22h30, heure locale.
Les autorités locales ont procédé à des vérifications complètes des appareils, des passagers et de leurs bagages.
Une enquête sera menée par les autorités pour identifier l'origine de l'appel téléphonique.
- Le vol AF065 a décollé de Salt Lake City à destination de Paris à 00h17. Les équipes au sol de notre partenaire Delta se sont mobilisées pour assister nos clients à Salt Lake City.
Le vol est arrivé à Paris Charles de Gaulle à 17h31 (heure locale) le 18 Novembre.
Air France déplore le désagrément et le retard causés à ses clients et n'a d'autre priorité que d'assurer la sécurité de ses passagers."


De leur côté, les passagers en partance pour Paris maintiennent leur voyage. Pas fatalistes, juste réalistes :
©Polynésie 1ère


Les Outre-mer en continu
Accéder au live