MMA, Flore-Page : le choc océanien, la victoire tahitienne

mma tahiti
MMA, Flore-Page : le choc océanien, la victoire tahitienne
©Outremer la 1ère
Légalisé en France le 31 janvier 2021, le MMA a vu son premier évènement se dérouler à l'U Aréna à Paris-La Défense. Durant ce show, la Calédonienne Stéphanie Page affrontait la Tahitienne Hani Flore. Devant 1 000 spectateurs venus assister à l'évènement, Flore a gagné son combat.

Hani Flora a donc gagné son combat contre la Calédonienne Stéphanie Page. Un combat très dur qui d'abord tourné à l'avantage de la Calédonienne au premier round. Rapide sur ses esquives, elle a mis à mal la Tahitienne au cours des 5 premières minutes de la rencontre. Une première reprise gagnée en toute logique par la Calédonienne.

MMA, Flore-Page : le choc océanien, la victoire tahitienne
©Outremer la 1ère

 

Durant le 2e round, Hani Flore a réussi d'entrée de jeu à amener son adversaire au sol. Stéphanie Page n'a pas trouvé les ressources pour renverser la situation et a subi la loi d'Hani Flore. Cette 2ème reprise a donc franchement été remportée par la Tahitienne.

Pour le 3e round, décifisif, Page a manqué d'explosivité. Flore est finalement déclarée vainqueur par décision partagée des juges.

Ne rien lâcher

 

A l'issue de cette rencontre, Stéphanie Page a trouvé " bien le 1er round, mais après le 2e, je n'avais pas envie de bouger, je ne me sentais pas en danger. Je me suis dit : je veux bloquer, mais j'aurais dû bloquer". 

MMA, Flore-Page : le choc océanien, la victoire tahitienne
©Outremer la 1ère

 

Côté tahitien, c'est sous les applaudissements que Flore a retrouvé son camp. Elle sort victorieuse de cet affrontement, mais assez marquée  : "cette victoire a été importante pour moi, et il était très dur, c'est le combat le plus dur que j'ai jamais eu dans ma carrière professionnelle. Mais je ne voulais rien lâcher, Je me suis dit, si elle gagne, elle va me mettre KO".

Prochain rendez-vous entre les 2 filles, une rencontre qui devrait cette fois-ci se dérouler dans le Pacifique.

 

Regardez le reportage de nos confrères d'Outremer la 1ère :