polynésie
info locale

De nouvelles mesures fiscales pour créer de l'emploi

emploi tahiti
Assemblée polynésie
©Polynésie 1ère
Lors de la 6e séance de la session budgétaire à l'Assemblée, Teva Rohfritsch, vice-président de la Polynésie, a présenté aux élus quelques nouvelles mesures d’incitations fiscales pour les entreprises à condition qu’elles créent de l’emploi.
Jeudi 16 novembre, figuraient à l'ordre du jour de la 6e séance de la session budgétaire à l'Assemblée de Polynésie différentes mesures d'incitation fiscale.

Elles concernent l’exonération de la taxe pour les artisans traditionnels, pour les habitants des îles (autres que Tahiti et Moorea) pour l’achat d’un véhicule neuf  à benne, ou encore pour les associations de protection des animaux, qui payaient jusqu'alors une TVA de 13%  lors de leurs campagnes de stérilisation d’animaux errant...

Parmi ces mesures également, les prestations liées aux services à la personne qui vont relever du taux réduit de 5 % de la taxe sur la valeur ajoutée, afin de stimuler la création d’emplois dans ce secteur en plein essor.

"L'idée est de démultiplier encore le moteur économique pour que les Polynésiens puissent tous trouver une dignité par l'emploi", souligne Teva Rohfritsch, vice-président de la Polynésie française. 

Interview


Les projets de loi ont été adoptés à 34 voix pour et 21 abstentions. Si ces mesures ont plutôt bien été accueillies par l’ensemble des représentants, les voyants économiques étant tous au vert, l'opposition a néanmoins émis quelques réserves en parlant de mesurettes.

Teura Iriti, représentante du groupe Tahoeraa à l’Assemblée, attendait du gouvernement qu'il lance de grands chantiers.

Interview


                     
Publicité