polynésie
info locale

Nucléaire, le civen à la rencontre des revendications

nucléaire tahiti
nucléaire
©Pixabay
Révision de la loi Morin, 77 milliards cfp réclamés par la cps, les revendications sont nombreuses pour la délégation d’experts du civen.En visite pour une semaine ils entament une série de rencontres avec les autorités et les associations.
 
Une délégation du CIVEN (Comité d’Indemnisation des Victimes des Essais Nucléaires) entame aujourd’hui une série de rencontres jusqu’à Vendredi. Rencontres protocolaires aujourd’hui avec notamment le Haut Commissaire de la République, le Président de l’Assemblée, le Président du pays, le Président du Conseil économique et le ministre de la santé.

La cps réclame 77 milliards cfp

La caisse de prévoyance sociale, par le biais de son président, réclame 77 milliards à l’Etat pour le remboursement des dépenses liées à la prise en charge des cancers potentiellement radio-induits.

La cps estime qu'il y aurait  9507 personnes atteintes d'un cancer ayant séjourné en Polynésie pendant les essais. C'est la troisième fois qu'une telle demande est effectuée. Déjà en 2010 la cps avait réclamé 24 milliards à ce titre, puis 54 milliards en 2015

Les explications d’Heiata Bulluc :

La cps réclame 77 milliards cfp


La moitié des demandes d’indemnisation accordées

Le Cesec (Le Conseil économique Social Environnemental et Culturel) a également adopté un vœu la semaine dernière pour réviser la loi Morin. Il estime que trop de demandes d'indemnisations sont rejetées. Depuis le 1er janvier 2019, 49% des demandes d’indemnisations, ont été accordées,48 concernent des Polynésiens, et 114 dossiers émanent de Français de métropole.

10 indemnisations avaient été refusées après l’amendement Tetuanui qui a introduit dans la loi Morin en décembre 2018 le fameux seuil de 1 milli sievert.

Les explications de Titaua Doom:

Mission du civen


La délégation du CIVEN est composée de 3 personnes : son président Alain Christnacht, sa vice-présidente Anne Flury-Herard, également médecin spécialiste des radio pathologies et Blandine Vacquier, médecin épidémiologiste.

Durant 5 jours, les missionnaires ont programmé toute une série de rencontres avec des personnalités de l’Etat comme du Pays, mais également des responsables religieux et associatifs œuvrant en faveur des victimes du nucléaire.
 
Nucléaire,le Civen à la rencontre des revendications


 
Publicité