polynésie
info locale

Meurtre à Paea : l'avocat général requiert 30 ans de prison, il écope de 18 ans

justice paea
tribunal-marteau
Photos d'illustration ©AFP
Le procès de l'homme accusé d'avoir tué sa conjointe à Paea en 2017 s'est poursui vendredi 22 février. L'avocat général a requis 30 ans de réclusion criminelle, le jury l'a condamné à 18 ans de prison ferme.
Le procès s'est ouvert jeudi 21 février avec les auditions des enquêteurs et de la famille de l'accusé. L'audience s'est poursuivie  vendredi.

Avant que les plaidoiries des avocats des différentes parties ne commencent, l'avocat général a fait ses réquisitions. José Thorel a requis à l'encontre de l'accusé 30 ans de réclusion criminelle et un suivi socio-judiciaire à sa sortie de prison pour une durée de 10 ans. Le verdict du procès est attendu dans la journée.

Le procès a été une véritable épreuve pour la grande sœur de la victime, qui a néanmoins ressenti de la compassion pour son beau-frère. "J'ai compris pourquoi il est passé à cet acte", confie t-elle.
 

Interview


L'accusé encourait la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir poignardé sa conjointe, en 2017 à Paea. Les circonstances du drame sont désormais connues. Le quinquagénaire n’aurait pas supporté d’être trompé par son épouse. La jeune femme de 31 ans était, en effet, enceinte de son amant. Le couple était parents de trois garçons qui vivent depuis le drame chez leur tante maternelle.

Les jurés ont finalement prononcé une peine de 18 ans de prison ferme à l'encontre du prévenu.
meurtre à Paea l’avocat général requiert 30 ans, il écope de 18 ans

 
Publicité