Deux randonneurs récupérés grâce à leur balise de détresse

météo papara
Hélitreuillage au mont Aorai
Hélitreuillage au Mont Aorai (Archives). ©Pierre-Emmanuel Garot/pol1ère
Partis randonner dimanche 5 février à Papara, deux hommes ont été bloqués par les fortes pluies. Après une nuit passée en montagne, ils ont été hélitreuillés lundi matin, localisés grâce à leur fusée de détresse.
Deux hommes de 60 et 34 ans ont été secourus le 6 février, hélitreuillés aux alentours de 11h. Membres de l'association Vertical Limit, spécialisée en escalade, canyoning et randonnée pédestre, ce sont des randonneurs chevronnés. Ils sont partis ouvrir la voie Papara-Papenoo, dimanche matin. La journée était belle.
Mais le temps se dégrade en début de soirée. Ils se retrouvent bloqués par les pluies, au plateau Teihomanunu, à Papara. Et surtout, le plus âgé des deux a laissé son gros sac de bivouac au refuge, "une erreur", reconnaît cet habitué des sentiers. Durant la nuit, il souffre du froid : les fortes pluies, les orages qui se succèdent et le vent. Et au petit jour, il est trop affaibli pour redescendre.
Pendant ce temps, leurs proches ont donné l'alerte, ne les voyant par rentrer.
Ce matin, les deux randonneurs ont le réflexe d'activer une balise de détresse afin d'être facilement localisés par les secours. Une éclaircie permet à l'hélicoptère de s'approcher de les hélitreuiller.

Les pompiers de Teva i Uta, Papara et la fédération de secourisme ont été dépêchés sur place. Les chasseurs de Papara ont activement participé aux recherches.

Les deux hommes sont indemnes.

Les Îles du Vent et les Îles Sous le Vent restent en vigilance jaune ce 6 février pour les fortes pluies et les orages.