CHPF : l’ancien directeur viré illégalement

santé pirae
Christophe Bouriat / Patrick Howell
Christophe Bouriat / Patrick Howell ©Polynésie 1ère
Mercredi 12 octobre, le tribunal administratif de Papeete a annulé l’arrêté pris par le ministre de la santé pour mettre fin aux fonctions de Christophe Bouriat, ancien directeur du CHPF du Taaone. 
L’arrêté avait été pris en janvier 2016 par Patrick Howell, le ministre de la santé, pour faute. « Un prétexte élaboré a posteriori afin de soustraire le CHPF à l’application de la loi », souligne le tribunal. Christophe Bouriat remporte donc sa bataille juridique face au Pays, lui qui réfutait la moindre faute et contestait sa fin de détachement précipitée.

L’ancien directeur devrait récupérer une indemnité et pourra engager un recours indemnitaire pour licenciement sans cause. Arrivé en août 2014 pour un détachement de deux ans, l’ancien directeur de l’hôpital avait été débarqué par le ministre de la Santé Patrick Howell en 2015 suite aux tensions sociales au CHPF.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live