1er mai : du muguet un brin trop rare

horticulture polynésie française
muguet 1er mai
Les brins de muguet de Patrice Jambon sont très vite partis. ©Polynésie la 1ère/HYK
Cette année un seul fleuriste a importé du muguet. 250 brins en tout ! Une grande partie était déjà réservée et tout a été vendu dans la journée. Apres deux années de crise covid, le 1er mai n'était plus célébré comme il se doit. Cette année, ce fleuriste a pu les faire venir de Hollande via la France.

Le muguet est le symbole du 1er mai, journée qui fête le travail. Celui de Patrice Jambon, fleuriste à Papeete, a consisté a en importer malheureusement en petite quantité.

muguet 1er mai
De belles clochettes que l'on n'avait plus revues depuis longtemps. ©Polynésie la 1ère/HYK

A peine 250 brins. "J'ai voulu le faire pour mes clients... Car c'est la 3ème année qu'on n'avait pas pu, donc je voulais marquer le coup", précise ce seul fleuriste qui a pu en faire venir, moyennant une autorisation. "Le muguet vient de Hollande, ce pays traite avec la France... Il faut obtenir un permis puisque toute fleur importée est soumise à un permis d'importation".

Patrice Jambon

Sur les 250 brins, la majorité avait été réservée. Le reste est parti comme des petits pains, malgré le prix élevé de 2 000 cfp (le brin) en raison du transport, de la quantité réduite ainsi que des taxes.

muguet 1er mai
Ce qui est rare est donc cher. ©Polynésie la 1ère/HYK