Inéligible, Gaston Flosse est-il mort politiquement ?

gaston flosse polynésie française
Gaston Flosse
Ce mercredi matin, Gaston Flosse était l'invité café d'Ibrahim Ahmed Azi. ©Polynésie la 1ère
Est-ce la fin de la vie politique de Gaston Flosse ? Hier le tribunal a condamné le Vieux Lion à de 5 ans d’inéligibilité dans l’affaire dite du "studio de Papeete" , 1 million cfp d’amende et 9 mois de prison avec sursis. Il lui est reproché d’avoir fraudé pour pouvoir s’inscrire indûment sur les listes électorales de Papeete en 2019 en présentant un faux bail. Il n’en est pas à sa première affaire avec la justice.

C’est l’un des hommes politiques parmi les plus condamnés sous la Vème République française.

 Décembre 1997, éclate l’affaire JPK à l’époque du GIP, groupement d’intervention de Polynésie, lancé par Gaston Flosse.

22 ans d’enquête et de procès, pour au final en juin 2019, aboutir à un volet politique qui n’est toujours pas officiellement refermé.

10 novembre 2009, Gaston Flosse est en prison, il a été placé en détention provisoire dans l’affaire de l’annuaire téléphonique de l’OPT.

En janvier 2014, 6 mois de prison ferme pour l’ancien sénateur de la Polynésie pour déclaration incomplète ou mensongère de son patrimoine et de ses intérêts. 

Ecoutez Teupoo Fatupua Avae sur les condamnations de Gaston Flosse :

Septembre 2014, l’insubmersible Gaston Flosse est condamné à 4 ans de prison avec sursis, 125 000 euros (près de 15 millions cfp) d’amende et 3 ans d’inéligibilité dans une affaire d’emploi fictif. Il est ainsi déchu de son mandat de sénateur de la Polynésie.

Octobre 2016, il échappe à l’inéligibilité mais devra verser plus de 3 millions de francs dans l’affaire dite de « la vaisselle ».

En 2020, 5 ans d’interdiction de droit de vote et d’éligibilité, 2 ans de prison avec sursis et 21 millions de francs dans l’affaire dite de la « citerne d’eau de Erima ».

Hier, nouvelle condamnation dans l’affaire du faux bail à 5 ans d’inéligibilité et 1 million de francs d’amende, 9 mois de prison avec sursis, c’était la décision du tribunal correctionnel, interprétée comme une volonté d’écarter Gaston Flosse de la vie politique selon maître Dominique Antz, l’avocat de Gaston Flosse : Le tribunal correctionnel a sorti l'inéligibilité de l'exécution provisoire, c'est à chaque fois le but poursuivi par les autorités judiciaires d'écarter définitivement Gaston Flosse de la vie politique".

Au vu de tout ce passé judiciaire, l’avenir politique de l’ancien président de la Polynésie semble presque fini, selon Sémir Alwardi, politologue :

Enième appel en justice pour les avocats de Gaston Flosse, même si cela ne changera rien, à 91 ans, ce dernier est à nouveau inéligible à compter d'hier.

Invité de notre matinale radio ce mercredi, Gaston Flosse est bien sûr revenu sur sa condamnation. Il a réitéré le fait que l'Etat aurait voulu l'écarter de la vie politique à partir du moment où il a décidé d'aller plus loin que le statut d'autonomie en accédant à la souveraineté.

Ecoutez-le :