[JEU] Gagnez vos places pour le spectacle "Te pīna'i o te aru" du groupe de danse Temaeva

loisirs polynésie française
[JEU] Gagnez vos places pour le spectacle "Te pīna'i o te aru" du groupe de danse Temaeva
[JEU] Gagnez vos places pour le spectacle "Te pīna'i o te aru" du groupe de danse Temaeva ©Polynésie la 1ère
Jusqu'au 28 juillet 2022, Polynésie la 1ère vous offre deux places pour assister à la représentation unique du spectacle "Te pīna'i o te aru" du groupe de danse Temaeva sur le fabuleux site du marae Arahurahu, le dimanche 31 juillet à 15h45.

 La troupe Temaeva présente pour une séance unique, dans le fabuleux site du Marae Arahurahu, son spectacle "Te pīna'i o te aru" le dimanche 31 juillet à 15h45.
 
Te pīna'i o te Aru, l'écho venant de la vallée nous replonge dans les racines profondes qu'entretient le mā'ohi à la terre, aux plantes, à travers les notions : ohi, iho, tama tireo et taevao, autrement dit un spectacle dans son écrin!

C'est simple : pour remporter vos places, il vous suffit de jouer sur notre page Facebook de Polynésie la 1ère


Présentation de la troupeTemaeva
On ne peut citer la troupe de danse Temaeva sans évoquer le souvenir de son mythique chef et maître chorégraphe, internationalement connu et reconnu par tous ceux de son pays, le regretté Jean Hotahota dit Coco Hotahota, homme de cette terre mā'ohi dont il disait qu'il avait une grande dette envers son pays, un pays qui lui aura tout donné et dont il ne cessera de faire la louange toute sa vie.

Artiste dans l'âme, homme de culture et de passion, visionnaire dans sa jeunesse et conservateur à la fin de sa vie prônant un retour aux fondements mêmes de la danse tahitienne, ses rites, ses pratiques et ses valeurs pour que la jeunesse puisse s'en emparer et être les porteurs de ce patrimoine unique avant d'introduire une vision contemporaine.

Temaeva est la troupe de danse la plus ancienne en activité et la plus titrée de ce pays, qui a fêté cette année ses soixante ans. Elle remonte sur la scène de To'ata, sans son père fondateur, pour concourir à nouveau et ambitionne d'inscrire un autre titre à son palmarès déjà hautement prestigieux.

TEMAEVA est portée cette année par une relève assumée ; ceux qui ont accompagné le maître ces dernières décennies et dont la volonté est d'insuffler un courant audacieux pour le spectacle vivant tahitien qui amènera la troupe à exister encore pour les décennies à venir et comme le disait souvent Coco : « Avant tout, soyez-en paix ! soyez-en paix !, soyez-en paix ! ».
 
 
L'histoire du thème 
 
L'écho venant de la vallée
La vallée foisonne de vie, comme une source intarissable qui irrigue les terres des abords de rivières jusqu'aux embouchures. Depuis la haute vallée, le vent hauiti berce la bambouseraie, résonne étrangement des voix à travers les feuilles vertes et les feuilles mures, un mystère… on entend aussi, des cris, des grognements, le bruit de l'eau, un bruit lointain…
Que sont ces signes ?
La haute vallée est le lieu où vivent les pā'io'io, farfadets que l'on nomme aussi tamari'i ha'uti. Ils oeuvrent à travers la vallée, au milieu de la nuit. Quelle en est la raison ?
Observons et tendons l'oreille pour écouter à nouveau l'écho venant de la vallée.
 
Te pīna'i o te aru
E parau ora te peho, mai te vaitumu e horoti'a atu mā te fa'a'oma i te fenua nā te hiti 'ānāvai e he'e atu i te muriāvai. Nā te vao o te fa'a, puihauhau mai te mata'i hauiti, 'āoioi te uru ofe, tavevo huru 'ē mai te reo nā te rau pu'u 'e te rau para, e parau mo'emo'e… E fa'aro'o atoa hia nā te aru, te tūoro, te hūhō, te vavā, te vovō…
E aha teie mau tāpa'o?
E vāhi nohora'a te vao, no te mau pā'io'io, pi'i ato'ahia tamari'i ha'uti. Te ha'a nei rātou nā te peho i te tu'ira'a pō. E aha te tumu?