Jour 1 à Huahine : l'opération Marara au secours d'un voilier en détresse

sécurité polynésie française
Opération Marara : 1er jour à Huahine ©Polynésie la 1ère
Premier exercice militaire à Huahine dans le cadre de l’opération Marara. Il était question, en liaison avec le JRCC de Tahiti, d’aller secourir l’équipage d’un voilier démâté et désemparé.

Les opérations de l’exercice Marara des Forces armées à Huahine ont démarré le 14 mai. Cette opération se déroule tous les ans, un rendez-vous incontournable des relations interarmées dans le Pacifique. Pour l'édition 2022, c'est dans l'archipel de la société que plus de 1 000 militaires Français et Américains s'entrainent. 

Les îles de Bora-Bora, Huahine, Tahaa et Raiatea sont rebaptisées Greenland dans le scénario de l'exercice de terrain LIVEX. ©Polynésie la 1ère


Ce samedi 14 mai, le premier exercice fictif consistait à secourir un voilier en détresse, avec l'appui du JRCC de Tahiti. Moyens engagés :

  • le navire USS Pearl Harbor
  • le remorqueur Maroa, dans le rôle du voilier
  • le navire de la Marine nationale
  • le Bougainville, qui a coordonné toutes les opérations en lien avec le JRCC
  • l’avion C130 US
  • le Gardian
  • l’hélicoptère Alouette 3 de l’aéronavale

Les Forces sont déployées par voies maritimes et aériennes sur l'île de Huahine, et uniquement par voie maritime à Raiatea. ©Polynésie la 1ère


Les îles de Bora-Bora, Huahine, Tahaa et Raiatea sont rebaptisées Greenland dans le scénario de l'exercice de terrain LIVEXLes Forces sont déployées par voies maritimes et aériennes sur l'île de Huahine, et uniquement par voie maritime à Raiatea. Les militaires simulent une aide puis une évacuation de la population qu'il faut aussi protéger de pillards, dans différents scénarios catastrophes. Marara 2022 doit se clôturer par une cérémonie à Bora-Bora, l'occasion de célébrer les 80 ans de l'opération de l'armée américaine "Bobcat."